RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Vol à Fabletown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Vol à Fabletown Mar 12 Aoû - 9:26

23h45, Bullfinch Street, New York.

- Mr Wolf.

L'adjointe maire s'était rapprochée du shérif dans un bruit de cliquetis sonore, ce dernier ennuagé dans la fumée de son cigare. Il fumait le cigare maintenant ? Comme s'il avait les moyens de s'en procurer, sérieusement.

- Quelqu'un vous l'a offert, ou vous l'avez volé ?

Glissa-t-elle d'un ton narquois, mains dans les poches pour se réchauffer du temps frais de la soirée.

- Je ne sais pas d'où vous est venu l'idée de me parler à cette heure et ici, mais soit, j'ai moi aussi à vous informer de quelque chose. J'ai su ce matin que Botté était impliqué, mais nous ne savons pas encore co-kffh...

Elle battit l'air de sa main pour éloigner la fumée, toussotant en fronçant le nez. Quelle odeur âcre ! Reculant de quelques pas, l'adjointe reprit contenance, prenant une grande bouffée d'air en inspirant par les narines, démontrant du même coup une certaine irritation envers l'homme en face d'elle.

- Comme je le disais, nous ne savons pas encore comment il a été impliqué, mais je compte bien obtenir des réponses, par le biais de la force, s'il le faut. Dans tous les cas, Shérif, il en sait plus que nous à ce sujet et plus tôt nous le contacterons, plus tôt cette affaire sera réglée. Êtes-vous avec moi ?

Snow remarqua aussitôt la grimace de l'homme, à travers l'obscurité.

- Botté est un détective, si ça trouve il est meilleur que vous. Nous avons besoin de lui, même s'il faisait partie des criminels, ce n'est pas sans lui que nous découvrirons qui a volé l'objet.

Par froid, Snow se serra dans son manteau, croisant étroitement les bras en serrant les dents, secouée par un frisson. Il faisait frais, voir un peu trop froid.

- Pouvons-nous rentrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mar 12 Aoû - 10:03

Le shérif attendait déjà depuis plusieurs minutes dans l'air frais. Le stress auquel on le soumettait, associé à la ville New-Yorkaise en hyperactivité, l'avait poussé à abandonner ses sempiternelles Huff&Puff pour autre chose de plus corsé. Ha, il les gardait pour d'autres occasions plus festives, ces cigares, mais nécessité fit loi dans son cas.

Le claquement des talons, rapide, sur les pavés de Bullfinch Street lui firent relever la tête, à temps pour voir arriver la tête brune de sa patronne.

" Miss White. " Il ne put s'empêcher d'appuyer sur le Miss, toujours acerbe lorsqu'ils en venaient à " jouer les officiels ". " Nous ne sommes plus dans les Woodlands, vous pouvez m'appeler Bigby, personne ne vous entendra. "

Il s'éclaircit la gorge et contourna Snow pour exposer sa fumée au vent plutôt qu'à son visage.

" Je ne veux pas d'un rendez-vous dans les Woodlands... Trop d'oreilles nous y écoutent et pour cette fois, je ne veux pas que Bluebeard se mêle de nos affaires. Je voulais vous dire que j'ai été sur place, tenté de trouver une piste chez Do... "

Il se figea à la nouvelle, terrible nouvelle imposée par Snow et fronça longuement les sourcils. D'un geste raide il relâcha puis écrasa le cigare à moitié fumé, comme bien souvent. Une fois ses sens anesthésié il ne voyait pas toujours l'intérêt de terminer cigarettes ou cigares.

" Si vous le pensez meilleur que moi, c'est à vous demander pourquoi j'ai la place de shérif. "

Le ton était acide, presque jaloux lorsque l'on mettait en jeu sa fierté de loup. Non, il ne s'entendait pas avec le satané chat ! Bigby se passa une main sur le visage en soupirant.

"Ce chat vendrait sa propre mère contre de l'argent. Vous êtes consciente du risque qu'on prendrait à lui confier des informations officielles ? "

Lui-même avait son propre réseau... Et lui-même prenait grand soin de brouiller les pistes et cacher ses indics au fichu greffier ! Les deux s'entendaient, et bien... Comme chien et chat. Des ennemis génétiques si l'on peut dire. Et si en de rares occasions il devait reconnaître l'efficacité des instincts du chat... Il préférait mourir que de l'avouer à voix haute.

" S'il est impliqué... " Il se pinça les lèvres, celles-ci ne formant plus qu'une étroite ligne tandis qu'il observait Snow. " ... J'imagine que nous n'avons pas d'autres choix que d'aller lui faire cracher ce qu'il sait. "

En espérant que les informations ne viendraient pas avec une boule de poils... Dieu qu'il détestait les chats !

" ... Je suis avec vous. "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mar 12 Aoû - 14:21


Il n’aimait pas les histoires qui commençaient comme celles-ci, ça sentait le roussi à plein nez et Botté se plantait rarement à ce sujet. D’abord ces questions louches et l’air étrange de ce type… Non définitivement, ça puait l’embrouille. Les premières questions qu’il s’était posé, c’était comment ce pauvre type apparemment sans le sous et sans esprit pouvait être courant d’un truc pareil. Certes le shérif avait ses indics un peu partout, mais en général ceux-ci ne venaient pas le voir pour lui déballer une affaire. Il avait écouté sans faire un commentaire, parce que c’était ce que l’on attendait d’un détective privé non ? Qu’il ne vienne pas fouiller dans les affaires privées mais s’occupent quand même des autres.

Fort heureusement, Botté n’était pas aussi vénal qu’on le racontait, et il avait commencé par mener sa petite enquête sur l’individu. Ça n’avait pas été très concluant. Tout ce qu’il savait c’est qu’un soir, alors qu’il allait s’éclipser pour errer dans les rues New-yorkaises cet étrange bonhomme était apparu, débitant qu’il y avait eu un vol d’objet magique dans les Woodlands et qu’il serait prêt à payer une grosse somme pour le retrouver. Botté avait haussé un sourcil, et signifié que même bien payé, il ne ferait rien d’illégal, il n’était ni un voleur ni un contrebandier (dans ce monde du moins). L’autre avait bredouillé qu’il ne voulait pas l’objet, mais qu’il voulait qu’on le restaure aux Woodlands le plus vite possible. Il avait ensuite fourré dans les pattes du matou une enveloppe contenant une jolie somme, murmuré que la suite viendrait plus tard, et il s’était volatilisé dans la nuit.

Le Chat était resté stupéfait par la scène. Quelles étaient les possibilités ? Se pouvait-il qu’il ait peur de l’objet en question ? Ou bien de la personne qui pourrait l’utiliser ? Ca expliquerait son souffle saccadé. Quoiqu’il en soit, s’il y avait au vol aux Woodlands, il faudrait qu’il passe par le shérif. Il soupira. Cela compliquait toujours les choses, Bigby le détestait cordialement, et il lui rendait plutôt bien… Il n’aimait pas les méthodes du loup, pas du tout. Sans compter qu’il le trouvait mal dégrossi et désagréable. Enfin, même si cela lui arracherait la langue de l’avouer, il fallait dire qu’il était plutôt efficace dans son rôle. Restait à savoir s’il ne lui mettrait pas trop des bâtons dans les roues.

Il était passé aux Woodlands dans la matinée, espérant croiser Bigby Wolf, mais il tomba seulement sur Flycatcher. Il fit passer le message, mais il doutait qu’il parvienne à son but… Il profita du délai pour faire un tour dans le quartier, attendant de voir sur quoi il tomberait. Une heure plus tard environ, il débarqua en plein milieu de Bullfinch Street. Oh oh, si c’était pas Noël en avance ça… Voilà que le shérif et la distinguée Mlle White discutaient non loin.

Un sourire au coin des lèvres, il avança vers eux de sa démarche souple, attendant de les avoir rejoints pour saluer. Il pencha la tête de côté, même sous forme humaine, il avait des réflexes de chat.

- Shérif, Mlle White, je suis ravi de vous croiser, je vous cherchais… Je suppose que vous savez à quel propos…

Son rictus figé laissait largement deviner sa joie de croiser Bigby, et il se tut en attendant une réponse. Hors de question de se griller sans qu’ils aient dit ce qu’ils savaient eux !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mar 12 Aoû - 21:28

La brunette posa ses mains sur ses hanches, haussant un sourcil à la remarque du shérif.

- Oh, non je ne le pense pas, Bigby. Les chiens sont plus fidèles que les chats.

Lorsque les regards se croisèrent, un sourire étira le coin de ses lèvres. En effet, elle n'avait - pour l'heure - aucune confiance envers ce chat botté.

- Nous le surveillerons Bigby, n'ayez crainte. Il fait parti de nos premiers suspects, vous pensez vraiment que je suis assez sotte pour ouvrir si facilement la bouche ?

Quelques minutes s'écoulèrent avant qu'une présence ne rejoigne les deux jeunes coqs qui se chamaillaient avec autant de classe qu'un vieux couple. L'adjointe s'était tournée vers le nouvel arrivant, l'accueillant d'un sourire poli.

- Détective, nous vous attendions, je... J'imagine.

Ses sourcils se froncèrent dans un rictus. Poings sur les hanches, elle en décolla un pour tendre sa main vers l'individus dans l'espoir de lui serrer la sienne. Elle restait l'adjointe du maire, le deuxième rôle le plus important de Fabletown, elle se devait d'être polie et accueillante envers tous les fables. Sauf bien sûr les faiseurs de trouble, mais Botté n'en était pas un, pas vrai ?

- Vous comprendrez que nous avons des questions à vous poser, maintenant. Notre shérif si présent vous a préparé un interrogatoire et... Très spécial. Il se passera ici.

La brunette fixait le chat de son regard glacial, peu encline à discuter plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mer 13 Aoû - 22:32

" Les chiens sont plus fidèles que les chats. "

" Woof, Snow. Woof. "

Bigby croisa les bras, peu convaincu de la confiance qu'avait Snow en leur système. Botté était fourbe, aussi sournois qu'un... Ben qu'un chat. Bien à l'opposée des méthodes souvent plus directes (mais pas toujours discrètes) du loup.

Parlant du matou...

" Shérif, Mlle White, je suis ravi de vous croiser, je vous cherchais… Je suppose que vous savez à quel propos… "

" Quel hasard... Tu nous cherchais ? Ou tu nous espionnais ? "

Il délia ses bras pour enfoncer ses mains profondément dans ses poches, laissant à Snow le soin d'exposer la situation. Le Chat ne faisait rien par hasard et s'il était mêlé à cette affaire, c'était probablement parce qu'il espérait quelque chose à la clé. Restait à savoir qui était son employeur...

" Bien sûr que tu es au courant... Des rumeurs nous sont arrivées concernant ton implication à tout ce bordel... Dorothy est venue vers nous et on entend bien se sortir au plus tôt de ce bourbier. La dernière chose dont a besoin la ville, là, c'est d'un autre voleur. "

D'un geste souple il extirpa une cigarette de son paquet de Huff&Puff et l'alluma à la suite, soufflant en l'air la fumée âcre.

" Alors... Tu es venu à nous, j'imagine que tu es prêt à coopérer ? C'est Dorothy qui t'a contacté ? On sait que tu es lié, d'une façon ou d'une autre, à ce qui arrive. Racontes-nous. Je n'aimerais pas avoir à te faire cracher ce que tu sais. "

Il tapota du pouce sur le tuyau de sa cigarette afin d'en faire tomber la cendre. Après le Crooked Man, voilà qu'on le forçait à la coopération avec un fichu félin ! C'était vraiment ça, le prix de sa rédemption ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Jeu 14 Aoû - 21:44

L’accueil fut on ne peut plus… agréable. Entre le Loup qui semblait à peine se retenir de mordre et la glaciale Snow White, Botté n’avait qu’une envie : en finir au plus vite et prendre ses jambes à son cou. Et dire qu’on osait lui reprocher après cela de n’être pas assez entouré… Avait-il l’air à ce point antipathique ? Il ne s’en souciait pas autant pour lui-même que pour ses enquêtes qui requerraient un minimum de charisme et de sympathie… Bon dans ce cas il avait des circonstances atténuantes, eut-il été une boîte de Canigou au parfum préféré du shérif qu’il n’était pas sûr que celui-ci abandonne son air renfrogné.

- Le même hasard qui veut que vous souhaitiez m’interroger, shérif.

Le Chat le regardait avec un sourire mais ses yeux se chargeaient très bien de transcrire son inimitié. Il serra la main de Snow White, l’air moins farouche avant d’acquiescer de la tête. Il n’avait rien contre elle, si ce n’est qu’elle était du côté de Bigby.

- Et ces rumeurs ont-elles un nom ? Je ne serai pas là si je n’étais pas prêt à coopérer, mais j’avoue que j’espérais que vous compreniez le terme « coopération » comme un échange équilibré…

Car vu la tournure que prenaient les choses, il risquait de se retrouver coincé à débiter les rares pistes qu’il avait avant d’être mis à l’écart sans plus de manières. Il ne s’attendait pas vraiment à mieux de la part du Loup, mais on avait toujours le droit de rêver. D’un geste mesuré, il rabattit une mèche de cheveux derrière son oreille, un tic qu’il avait pris quand il était sous son apparence humaine.
Outre la froideur évidente de ses interlocuteurs, il y avait quelque chose d’infiniment désagréable dans cette discussion… Pourquoi savaient-ils qu’on l’avait contacté ? Et comment ? Et au fond, qu’est-ce qu’ils lui voulaient ?

- N’allez pas croire que je suis de mauvaise volonté, mais avant de répondre à quoi que ce soit, j’aimerai savoir un peu ce qu’il se passe… Pourquoi tenez-vous tant à m’interroger ? Qu’est-ce que vous pensez que je sais ? Vous a-t-on raconté que j’avais de l’avance ? A moins que vous ne l’ayez imaginé tout seul en comparant nos capacités respectives et dans ce cas je vous remercie du compliment…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Dim 17 Aoû - 6:49

L'adjointe du maire écoutait avec attention le chaton à cravate. Poings sur les hanches, elle fit un pas en avant et poussa un petit soupire irrité, foudroyant le détective de son regard bleu glacé, lèvres pincées.

- Rien ne nous dit que vous êtes venu ici pour coopérer, monsieur Botté. Elle avait soupiré une nouvelle fois. Vous pouvez tout aussi bien être ici pour amasser des informations en vous servant comme prétexte que nous nous devons d'êtres aussi "coopératifs" que vous. Pourquoi tenez-vous tant à savoir le nom de cette personne qui vous a dénoncé ? C'est à peine si vous travaillez pour Fabletown, vous agissez en chat errant dans les rues de New York. Avez vous déjà travaillé dans les Woodlands ? Elle coupa toutes tentatives de réponse. Avez-vous déjà fait quelque chose pour Fabletown ? Dites-moi... Qui de nous sommes le plus au service des Fables ? Parce que je n'ai tout de même pas ciré les bottes de l'ancien adjoint de maire, fait des nuits entières à bosser pour nos citoyens et je n'ai certainement pas écouté une centaine de trous de cul pour qu'on me dise que je ne suis pas assez coopérative, chaton.

La brunette n'était plus qu'à quelques centimètres du détective, elle avait levé un doigt vers lui et le dévisageait d'un regard haineux. Si elle n'était pas bien haute de taille face à Botté, elle paraissait soudainement grande face au pauvre petit chat. En s'éloignant, elle posa ses mains sur ses hanches. Aussi douce qu'une sauce piquante, l'adjointe.

- Nous avons priorité, Botté. Nous possédons la confiance des Fables, ce qui n'est pas votre cas. Pourquoi devrions-nous répondre en premier ? Nous ne soufflerons pas de nom, mais quelqu'un vous a vu à l'heure exacte où les escarpins ont été volés. Les escarpins rouges de Dorothy. Des informations nous échappent, que faisiez-vous à cette heure là ? Comment avez-vous été impliqué dans le crime ? Que s'est-il passé ?

Elle faisait les cents pas devant Botté et Bigby, frigorifiée, énervée et anxieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mer 20 Aoû - 2:12

À voir Snow s'agiter ainsi, Bigby commençait à se poser des questions sur la crainte qu'avaient les habitants de Fabletown envers lui. Ne paraissait-elle pas quasiment plus féroce que lui, là ?

Certainement.

C'est bien mon boss.

Le shérif fronça les sourcils et prit le temps d'inhaler une autre bouffée de cigarette avant de lui faire subir le même sort que ses prédécesseurs : Efficacement écrabouillée contre le trottoir. Finalement, il trouva l'opportunité de s'imposer dans la discussion. Il fit un pas en avant et s'éclaircit la gorge.

" Je crois que Snow a fait un bon résumé de la situation. Je doute que tu sois en position d'exiger quoi que ce soit, Chat. On t'a vu aux alentours de la maison de Dorothy peu après le vol. Si tu n'es pas coupable, alors il vaudrait mieux pour toi que tu nous dise ce que t'y fichais. Je pourrais très bien te coller en garde à vue pour une nuit avec le peu que j'en sais... "

Il étira un sourire. Moui, c'était tentant. Mais certainement pas utile à leur enquête. D'un geste souple il se défit de son manteau pour le tendre à Snow White.

" Prenez-le, j'ai chaud et vous, vous êtes frigorifiée. On est partis pour discuter encore un moment, autant ne pas rendre malade l'adjointe du maire. "

Le ton était bourru, il visait au plus pratique plutôt que par pur esprit de galanterie, sur ce coup là. Puis, cela ne faisait que rehausser le soutient qu'il accordait à sa patronne. Aussitôt, il redirigea son attention sur Botté, mains enfoncées dans les poches.  

" Alors, t'es prêt à nous parler cette fois ? Soit tu es impliqué, soit tu sais quelque chose... Pas de compliments là dedans, juste de la déduction pure et simple. Ne nous fait pas perdre notre temps. Je ne suis pas certain que ma patience tienne le coup très longtemps. "

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Miroir Magique

Miroir Magique
Messages : 12

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown Mer 21 Jan - 3:07

Message de Snow : Étant donné qu'il n'y a pas de nouvelles réponses depuis un bon moment et que ça ne semble pas bouger plus que ça, je vais fermer le RP. Ça aura été amusant, merci à vous deux !



Botté décide d'abandonner le shérif et l'adjointe Maire parce qu'intimidé par ses interlocuteurs, décide de couper net à leur petite discussion. Une poursuite entre le loup et le chat s'ensuit, mais malin, Botté réussi à se cacher. Bigby décide d'abandonner sa poursuite et c'est accompagné de l'adjointe au Maire qu'il réussit son enquête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vol à Fabletown

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol à Fabletown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Passages du passé-