RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 La Paperasse [Pv Snow White]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Mr Céliand

Mr Céliand
Messages : 17

MessageSujet: La Paperasse [Pv Snow White] Mer 27 Avr - 12:10

Merlin se frotta les yeux et bailla ostensiblement. Il se tenait là, dans la cage d'escalier de l'ascenceur de l'hôpital, dévisageant son reflet dans le reflet chromé du panneau de contrôle. Il passa sa main sur sa barbe tout juste rasée, et dévisagea ses cheveux coupés.

*J'ai vraiment une sale tête* pensa-t-il.

Une éternité d'enfermement, ça ne réussit à personne, fusse-t-on un magicien tout puissant et immortel. Merlin se renfrogna en pensant qu'il allait devoir refaire ses cartes de visites: il était loin de la figure de puissance absolue qu'il avait incarné autrefois. Cependant, malgré l'évidente faiblesse de son corps et sa magie bien moins présente qu'auparavant, l'Enchanteur trouvait cela... grisant. Revenir aux défits les plus simples, ne plus tout savoir, ne plus pouvoir conjurer feu mort et désolation d'un claquement de langue... c'était rafraîchissant. Voir sa partie féerique s'effacer pour laisser un peu le devant de la scène à sa part humaine était des plus intéressants.

La cabine s'immobilisa et les portes s'ouvrirent avec un léger bruit. Le magicien s'avança dans le hall de l'hôpital, accompagné du tap tap de sa canne sur le carrelage. Il portait des vêtements simples, qu'il avait crée à partir de ses anciens. Ils n'étaient pas particulièrement confortables, aussi était-il pressé d'en changer. Quand à sa canne, c'était simplement son bâton temporairement dissimulé. Le sorcier soupira en passant les portes automatiques: il n'avait jamais vraiment eu besoin d'argent. Ce qui allait tout de même s'avérer être un problème dans le monde des Communs.

Les Communs. Merlin eut une petite grimace. Durant sa longue période d'enfermement, il avait suivit avec détachement l'exode des Fables et l'invasion de l'Adversaire comme on suit un feuilleton télévisé. Il avait donc découvert le monde Mundane et la majorité de ses particularités. C'était un monde qui malgré des aspects tout bonnement incroyable sur le plan humain, saccageait tout bonnement la nature. Il grimaça une nouvelle fois et sa canne laissa une trace sur le bitume. Le magicien pris une grande inspiration. Si il commençait à briser les lois de Fabletown dès son arrivé et a gaspiller sa magie à tort et à travers, il ne s'en sortirait pas. Merlin s'enfonça dans la foule bondé de New York, bien décider à retrouver Les Woodlands. Après tout, il avait rendez-vous.

Après s'être perdu plusieurs fois, et un long moment plus tard, Merlin poussa les grilles des Woodlands. Snow White l'attendait pour un rendez-vous et, bien qu'il sache parfaitement que la queue devant son bureau devait emplir tout le couloir, il pressa le pas. En passant, il évoqua les souvenirs de l'endroit dus à ses visions.

*Trusty Jones et Grimble. Flycatcher. L'Ascenceur.*

A nouveau, le sorcier prit l'ascenseur pour atteindre le premier étage. Là, comme il s'y attendait, une foule murmurante stagnait devant la porte du Buiseness Office. Merlin s'adossa à un mur et tira une pipe de sa poche, qu'il alluma avec un briquet acheté il y a tout juste une petite heure. En crachant un nuage de fumée, il réfléchit patiemment à son arrivé et son intégration à Fableville. N'aillant rien à faire de ses siècles d'enfermement, Merlin avait mis au point un sortilège lui permettant de voir au loin: ce tour de divination lui avait permis de suivre l'évolution de L'Adversaire au cours des ans et même si maintenant il ne pouvait plus le voir, il le savait conquérant de la grande majorité des Royaumes. Il avait aussi particulièrement suivit et approuvé Fabletown, son exode et comment Snow White et Bigby maintenait durement à flot leur petite communauté. Cela lui faisait nostalgiquement penser à Camelot.

Cette pensée lui serra le cœur. Arthur lui manquait: il n'était pas à ses côtés lors de la traîtrise de Lancelot. Lors de la chute de Camelot, il n'était pas là non plus. Lors de l'attaque de l'Adversaire enfin, Merlin brillait par son absence. Merlin ignorait si son protégé était toujours vivant, mais il s'accrochait à cette idée comme à un rocher en pleine tempête. Il secoua la tête. C'est un problème qu'il règlerait plus tard.

Merlin était, cette fois, décidé à ne pas laisser tomber Fabletown. Par rapprochement avec son Camelot et par respect pour Snow White, il se mettrait à son service. Le Shérif et elle l'avaient grandement impressionnés en déjouant les manipulation du Crooked Man. Bien que tout récemment arrivé, sa loyauté leur était acquise. Merlin sourit à cette pensée. Bigby n'avait pas eu l'air de particulièrement le croire, lors de son arrivé. Tombé du portail de Fabletown, l'Enchanteur avait été enmené au services d'urgences. Passé une semaine dans le comma, Bigby était venu l’interroger. Interrogatoire avait été complet mais pas aussi rude qu'attendu. Finalement, une semaine plus tard, Merlin se rendait auprès de Snow White pour remplir la paperasse.
Le magicien frissonna. De la paperasse. Brrrr.

Ce fut enfin son tour, et Merlin passa la porte du Buiseness Office.

"Enchanté." lança-t-il, un demi-sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Paperasse [Pv Snow White]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Passages du passé-