RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 1:07

Ole ♚ Lukøje

« I’ve decided that it’s a bad thing. But I’ve also decided that I don’t give a fuck. »

Informations
no icon

    Origine : Le marchand de sable ( Folklore Occidental )( aussi connu sous le nom d'Ole Lukøje, du conte éponyme )

    Cycle d'Âge : Adolescent

    État de croissance : Indéterminé

    Groupe : Roturier

    Métier : Baby-sitter ( plus près du job que du métier ). Il arrondit les fins de mois en faisant payer les saupoudrées de sable à qui le souhaite ( il avait bien dit ne rien faire pour de l’argent, mais les promesses, c’est stupide )




PersonnalitéCaractéristiques
Ça désole un peu de l’admettre, mais le marchand de sable n’est plus un adorable gamin qui conte des histoires incroyables aux enfants ensommeillés. Un bulldozer lui est passé dessus : depuis, tout ce qui sort de la bouche du malheureux s’étire péniblement, du désespérément agacé ‘Quoooooooooooi ?’ qui trahit un enthousiasme FLAGRANT d’être éclairé, en passant par le ‘Maaaaaaaais’ terriblement proche du couinement plaintif d’un animal se dirigeant à l’abattoir, sans oublier le très explicite ‘chieeeeer’ –et son inoubliable jumeau le ‘f’chieeeeeeer’- et surtout l’indétrônable ‘Raaaaaaaaah’, qui n’est même pas un mot et annonce les prémices d’une profonde crise de nerf.

Ce bulldozer, les Mundy l’appel ‘crise d’adolescence’.

Sa carcasse, il la traîne avec ses basques, l’œil morne, l’air apathique, pas motivé à sortir du lit, pas assez réveillé pour contrôler son sarcasme impertinent, pas assez présent pour se concentrer, pas assez concerné pour essayer de ne pas blesser. On ne le croirait pas au premier coup d’œil, mais cachée sous cette épaisse couche d’indolence, bouillonne une agitation profonde, dont on peut à peine discerner l’éclat dans son regard. Hyperactivité réelle ou trop plein d’énergie, difficile à dire : cette chose qui l’habitde, quelle qu’elle soit, est fourbe : alors qu’elle fait inlassablement galoper ses doigts sur toute surface plane et fait faire la machine à coudre à ses genoux à la seconde même où ses fesses se posent sur une chaise, elle se fait la mal lorsqu’il lutte pour ne pas –encore- s’endormir à l’arrêt de bus; elle se refuse à lui accorder quelques minutes de répit salvateur dès que la nuit tombe, puis se terre au premières lueurs de l’aurore en le narguant tout le long de la journée avec ses petits tics nerveux; surtout, elle le force à avaler tasse sur tasse de café alors que le goût le répugne avant de l’assaillir lorsqu'elle décide qu'il en a trops pris et le puni en faisant trembler ses mains.

Et lorsqu’une force aussi agitée rencontre des nerfs à fleur de peau, ça fait de sacrée étincelle. Un bête mot de travers, un ton trop condescendant, un élan de naïveté irritante et la crise de nerf s’embrase. L’incendie est rapidement étouffé par l’épuisement, mais profondément dévastateur –bouteilles éclatées contre le mur, des meubles renversés, des cheveux arrachés par poignées et des marques de dent sur la main d’autrui n’est que la pointe de l’iceberg-. Difficile à croire qu’une petite crevette de son genre puisse devenir aussi infernale –et ce n’est pas sa tendance à faire la gueule qui laisserait pressentir de telles d’explosions. Une fois maïtrisée, le calme, le vrai, arrive enfin. La quiétude idéale pour se rouler en boule et se laisser fondre dans un vrai sommeil réparateur ; mais, bien sûr, on préfère lui faire ramasser les pots cassés que le laisser roupiller en paix –et déjà le ressenti recommence doucement à s’accumuler.

Lorsque ce n’est pas la colère ou l’agitation qui lui occupe l’esprit, Ole a trouvé son remède miracle pour éviter de sombrer dans la mélancolie : le fond d’une bouteille. L’alcoolisme existe en bien des formes et tailles différentes, il serait réducteur de s’arrêter à l’idée de l’adolescent sanglotant en avalant gorgée sur gorgée. Il anesthésie bien son chagrin -de toute manière omniprésent-, certes, mais ça n’est pas sa motivation première, tout juste un énième bonus. Boire, pour s’amuser, pour profiter des langues déliées et se laisser glousser un peu bêtement, pour excuser le sourire béat plaqué sur ses lèvres et voir le territoire Mundane d’un regard nouveau –moins pessimiste, plus féérique, pour se permettre de glisser dans la naïveté et essayer de retrouver les sensations d’un rêve éveillé. Parce qu’il arrive encore à se sentir perdu après toutes ses années et qu’au fond, c’est toujours le même gamin qui voudrait bien pouvoir se contenter de raconter ses histoires et vivre dans l’insouciance ; parce qu’il peut et qu’il n’y a plus personne pour lui dire autrement.

Mais surtout parce que c’est foutrement bon et que ce serait un gâchis de laisser une bonne bouteille s’éventer.


• Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas le sable qui est magique, mais la main qui la saupoudre ; hors des siennes, ce n’est que du simple sable, et les quelques malheureux ayant essayé de lui en subtiliser pour utiliser ses vertus gratuitement n’ont pas réellement apprécié. Quelle idée d'aller se mettre du sable dans les yeux, aussi.

• Si vous croyez une seconde qu’il n’osera pas sortir en pyjama et en pantoufles vous vivez dans un bien beau rêve, ironiquement.

• Il déteste la nuit car, une fois la lune montée dans le ciel nocturne, son horloge biologique lui garde les yeux grands ouverts jusqu’à l’aurore. Depuis qu’il a arrêté d’entrer par effraction chez les gens pour faire son boulot, cela est devenu une véritable malédiction et il est capable de tout pour tuer le temps. Tout.

• En parlant de sommeil, le sien, bien que morcelé péniblement au cours de la journée, est extrêmement profond. Si bien que c’est plus épuisant de se réveiller que de ne pas dormir du tout.

• Malgré le caractère du jeune homme, la totalité des Mundy l’ayant embauchés comme Baby-sitter sont absolument ravis du service.

• Il est de ces étranges personnes qui préfèrent les raisns aux pépites de chocolat dans leurs cookies; une vieille réminiscence de l'époque des Royaumes. Et puis étant donné que personne n'en veut, c'est tout ça de gagné.

• Il dépasse à grande peine le mètre soixante-cinq et invoque toujours le jour où il sera plus grand que tout le monde lorsque l'on lui fait remarquer. En attendant, il doit tout de même se mettre sur la pointe des pieds pour atteindre les derniers rayons.


Magie | Capacités
• Il peut toujours endormir les gens en saupoudrant du sable sur leurs yeux ; le soucis réside dans le fait qu’ayant vendu ses deux parapluies –ceux qu’il ouvrait au-dessus des enfants, l’un recouvert d’images pour les beaux rêves et l’autre sans rien, pour des sommeils profonds, stupides et sans rêve- au Lucky Pawn, il n’a plus aucune prise sur la nature de ses rêves.

• Plus que de simplement les raconter, il peut faire littéralement vivre ses histoires à ses interlocuteur -c'est ce qui se rapproche le plus des rêves qu'il pouvait influencer, à l'exception qu'il ne s'agit que d'une faible illusion. Il suffit simplement de le laisser vous souffler sur la nuque et qu'il, bien entendu, se rabaisse à un truc aussi bébé que raconter des histoires. Autant dire que ce talent est en train de rouiller.

• Il peut se déplacer sans faire un seul bruit; éviter toutes les planches qui grince, se glisser comme un ombre dans les portes entre ouverte, ouvrir le verrou de la fenêtre sans le faire claquer. Enfin, c'est sûr qu'en pantoufles, on ne risque pas de réveiller qui que ce soit.



Passage RP
C’était improbable, mais New York dormait. Tout le monde s’était uni une nuit de plus pour le narguer, toutes lumières éteintes, ne lui laissant que les ronronnements de quelques moteurs égarés et le grésillement des lampadaires comme compagnie. Et lui, comme tous les soirs ne pouvaient qu’attendre et boire pour tenter d’attirer le sommeil jusqu’à lui, les jambes battant dans le vide.

Ce soir, Ole se sentait festif et sirotait du lait de poule à la paille, tirant de temps à autre sur l’autre, plongée dans la bouteille de Brandy. Mélanger directement les deux dans la brique avait été contemplé, mais rapidement repoussé ; les parents du petit Jeffery n'aurait pas apprécié de voir leur gamin faire la grimace en avalant une grande lampée de lait de poule alcoolisé au goûter et se faire engueuler ne faisait pas partie de son programme –en réalité inexistant- pour les semaines à venir.

Voire les prochaines décennies, en fait.

Jeffery, comme magnétisé par le fil de sa pensée, tituba jusqu’au rebord de la fenêtre en babillant. Difficile de croire que le mundy de poche à ses pieds avait réellement huit ans –et surtout, facile de critiquer alors que, lui aussi, '''à son âge''', ne pouvait s’empêcher de pépier pour annoncer son arrivée. Et comme lui, Jeffery ne voulait jamais dormir, mais la comparaison perdait sa douce ironie lorsque l’on n’était pas le marchand de sable. « A quoi ça te sert de me les casser avec ta cassette si c’est pour même pas la regarder dix minutes. » La tête blonde, sans même lui accorder une réponse ou demander l’avis de qui que ce soit –en particulier le sien-, se hissa sur le rebord et, accessoirement, sur ses genoux. Il eut même le culot de se pelotonner confortablement contre le lui. Pire, de relever ses petits yeux angéliques vers lui, comme s’il ne venait pas de subtiliser la place de ses bouteilles et de laisser une traînée de morve sur son pull-over noir. La reddition n’était pas une option, Jeffery le fit bien comprendre en saisissant le carton de lait de poule et en se mettant à mâchonner la pauvre paille sans quitter le rouquin des yeux. Des picotements firent chauffer le bout de ses doigts, mais même son irritabilité n’était pas de taille. Il se contenta d’entourer la petite chose de ses bras pour l’empêcher de tomber, la bouteille de Brandy en main.

Il était le premier à savoir qu’il n’y avait pas meilleure place au monde que les bras encombré de quelqu’un ; ceux de son frère –affublé du même prénom, histoire de rendre la confusion plus facile-, forcé de se courber inconfortablement pour tenir les brides ET empêcher son cadet de tomber était un bon et surtout doucereux exemple. Mais l’instant d’émotion procuré par la réminiscence laissa rapidement place au vide ; la chaleur dans son dos se dissipa, sa position sur le cheval devint vacillante, les couleurs de l’aurore incertaine, son frère, inexistant. A croire que l’usage de ses souvenirs était limité et que chaque remémoration coûtait plus cher à la dernière, qu’il ne s’agissait que d’un de ces longs rêves impossible à retenir, continuant à filer entre les doigts jusqu'à disparition totale.

Si son existence avait quoi que ce soit d’onirique, Ole espérait que sa vie à Fabletown n’était qu’un mauvais cauchemar et qu’il se réveillerait aux Royaumes.

Imaginer le contraire lui faisait faire des insomnies diurnes.


Les cercles de lumière jetés sur le trottoire révélèrent deux formes qui se coulèrent aussitôt dans l’obscurité, avant de réaparaître quelques mètres plus loin, pressées par l’air cru qui rappelait, au même titre que le carton de lait de poule entre les mains de l’enfant, la fin d’année arrivant à grands pas. Ole fit passer une jambe, puis la seconde au-dessus de la fenêtre et déposa la bouteille de Brandy sur le rebord pour pouvoir porter Jeffery jusqu’à son lit. « Pas sommeil… » pépia le garçon avant qu’un minuscule bâillement ne vienne le contredire ; toute la volonté enfantine du monde ne pouvait résister au marchand de sable, ni à son urgente envie d’aller faire disparaître les preuves du couvre-feu largement dépassé. Vu le rythme auquel les parents de Jeffery marchait, ils arriveraient d'une seconde à l'autre.

Un bête « ne'nuit » tout ensomeillé; un tout petit mot, à peine soufflé, dont l’ironie aurait probablement dû lui taper sur les nerfs, l’arrêta sur le pas de la chambre, alors que le son distinct de la porte de l’immeuble se refermant rapelait le retour imminent des adultes. Mais Ole prit le temps de jeter un regard vers le garçon. Sa poitrine soulevait déjà paisiblement les couvertures. « C’est ça, ouais. »

Sa raison à lui, pour céder et s’endormir, avait longtemps été la peur de ne pas se réveiller. La peur que son frère, excédé de devoir se débattre pour lui fermer les yeux, décide de le saupoudrer de son sable à lui. Malgré tout ce qu’Ole avait eu raconté aux enfants en leur montrant son frère sur son cheval, dans son costume de hussard et son manteau brodé, il avait toujours frissonné en le voyant pénétrer chez grands et petits. Et à cet instant, alors qu’il refermait in extremis le cabinet à spiritueux, l’adolescent crut réellement l’entendre par-dessus la voix des Mundy qui venait de pénétrer dans le couloir.


Le sommeil éternel et la mort, ça n’est pas du tout la même chose.



On lui parlait et il répondait, mais une partie de lui était restée pétrifiée devant le cabinet. Même à l’instant où il fourra sa paie dans ses poches pleines de sable et fut accueilli par le froid qu’il venait de quitter, il n’arrivait pas à se défaire des mots fantomatiques. De cet euphémisme débile qu'il lui avait dit pour le rassurer. Pour le dissuader de l'idée que même lui, puisse être un méchant. Mais ça n'était qu'un gros mensonge.

Enlevé par Ole Lukøje ou mort, le résultat était le même : on cessait d’exister, point final.

Ole, celui qui subsistait, décrocha une pauvre poubelle se dressant en travers de son chemin, d’un, puis deux, trois, peut-être même dix coups de pied, incapable de s’arrêter malgré les quelques fenêtres s’éclairant ça et là. Pas jusqu’à ce qu’elle ne cède et ne pende au lampadaire malmené. Pas avant qu’il ne soit à bout de souffle, pas avant que son manteau ne lui donne l’impression de l’emprisonner avec ses bouffées de chaleur, pas avant que son reflet ne l’agresse de son teint rougit en se tournant vers la vitrine.


Il réalisa alors que sa paille se trouvait encore dans la bouteille de Brandy.




IRL
no icon
    Pseudo : Pistache

    Âge : 17 ans

    Comment as-tu découvert le forum ? : Top-site il me semble

    Avatar : The Lodger - Knock Knock

    Dis-moi, tu as lu les règles ? : Bien sûr

    Autre chose ? : J'espère ne pas avoir écrit d'énormité car je n'ai joué qu'au jeu ( et ce depuis un certain temps, de surcroît ). Et je suis vraiment contente de voir que le forum tourne aussi bien, voilà voilà. et je suis une ancienne du forum de TLOU bonjour les gens.

code © TahlyRosebud


Dernière édition par Ole Lukøje le Dim 21 Déc - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 1:37

Houuuuu un marchand de sable ! J'aime beaucoup ce que je lis pour le moment en tout cas ! =D

(Il faudra que tu me dises qui tu jouais sur TLOU !! *^*)

Bienvenue parmi nous en tout cas, j'espère que tu t'amuseras bien par ici. :) Et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 4:26

Coucouuuu ! ♥

UNE ANCIENNE DE TLOU. *^* Laisse moi deviner... Jake ?
En fait je sais po. *out*

Tu nous le diraaas ! ♥
(Moi j'étais Claire *O*)

En tous cas BIENVENUUUUE ! Et oui le forum tourne bien, on est assez contentes, on est pas prêtes à l'abandonner, celui-là ! èwé Bonne chance pour ta fiche, n'hésites pas à venir demander de l'aide auprès de Bigby ou moi et j'aime beaucoup l'ébauche de ta fiche, comme c'est là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 16:51

Bienvenuuue ^^!
Jolie début de fiche, j'aime beaucoup cet "ado'", ses facettes, on l'imagine très bien ( et se balader en pantoufles, c'est top !) et on sent super bien la difficulté de la transition Royaume /pays des Mundanes *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 17:13

Comme tous j'adore profondément ta version, de même que ton ava ! Je pense que tu te plaira bien par ici, en tous cas grand bienvenue à toi ! Yeay
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 23:33

Merci à tous, vous êtes trop chou ok je fond ♡  ( ça faisait depuis longtemps que j'étais pas allée sur un forum qui permettait aux membres de venir dire coucou sur les nouvelles fiches, ça réchauffe mon petit coeur aigri )

J'en profite pour prévenir qu'il y a des chances que la suite prenne un peu de temps à arriver; enfin, d'ici la fin de semaine ça devrait être bon ( bien sûr que j'ai décidé d'enfin m'inscrire en période bien chargée, comme une grosse maline ), peut-être même avant, mais je préfère donner un petit signe de vie plutôt que faire le coup du silence radio.

Bref, je retourne à mon document Word :'D encore merci à vous tous, j'ai vraiment hâte de jouer ici ♡
( et pour l'info, je jouais Isaac sur le forum de TLOU ( pas tapé si loin du bon perso, vu qu'on était les deux dans le groupe rouge ( le meilleur groupe, bien sûr B) ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 23:38

Ooooh le monde est petiiit ! *O* Rebonjour Pistache ! Je suis contente que tu nous aies suivit ! èwé (on t'abandonnera pas cette fois, promis !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mar 16 Déc - 23:40

Bienvenue à toi, très belle fiche, j'attend avec impatience de voir la suite!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mer 17 Déc - 9:41

Bienvenue à toi cher ami, j'espère qu'on se croisera en rp ! Ton style me charme, se balader en pyjama et en pantoufles, c'est classe ! J'aimerais faire comme toi, mais je crois que boss voudrait me zigouiller ! white flag

J'espère que tu trouveras ta place et le bonheur parmi-nous Happy Together
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Mer 17 Déc - 12:04

Bienvenue à toi marchand de sable ! J'adore ton interprétation de ce personnage du folklore, Ole est touchant, incroyablement humain avec ses failles. Je te salue Deux Pattes ! Hi
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Sam 20 Déc - 23:24

Oooh c'est cool comme idée ça *-* celui des 5 légendes était juste trop mignon comme marchand de sable ^^ (enfin ça on s'en fout hein xD)
Bienvenue à toi et j'espère que tu te plairas autant que moi ici :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Dim 21 Déc - 3:22

Vous n'allez pas arrêter d'être chou, hein ? ):

Fiche terminée ! Une fois de plus j'espère ne pas avoir écrit n'importe quoi, la vraie insomniaque de l'histoire, c'est moi ( à 3h du mat', je crois qu'il est grand temps de laisser les forums et d'aller me coucher ). J'ai essayé plus ou moins de mixer test rp et un minimum d'histoire, en espérant que le résultat final soit buvable.

( ça va pas Blue, Ole aller se plaindre chez Snow juste parce que c'est intolérable de pas laisser ses employés se balader en pyjama parce qu'il y a jamais assez de gens qui viennent chouiner à sa porte )
( et Sophie, le marchand de sable était adorable dans ce film ( et incroyablement sassy )( Ole a rien d'adorable par contre je suis désolée )( bref oui oui je vais me pieuter ))
Revenir en haut Aller en bas
avatar

King Cole

King Cole
Messages : 168

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment. Lun 22 Déc - 2:52






Tu es validé !

Félicitations et bienvenue parmi nous ♥



Voilà un extraordinaire personnage qui se présente à nos portes. J'adore la magie et l'originalité qui entoure ton personnage. Loin des stéréotypes et à la fois tout près, c'est envoûtant, j'en ai été transporté ! Tu respecte le fond de l'univers Fables tout en y ajoutant ton grain de sel, vraiment, je ne peux dire qu'un mot : VALIDÉ ! J'espère de tout cœur que tu t’intégreras vite et que tu t'amuseras parmi-nous, n'hésite pas à aller déranger Snow White, ELLE VEUT UN RP AVEC TOI ! (elle me l'a crié, ce matin, pendant la réunion...) Tout ça pour dire que tu es officiellement validé !

-----

Félicitations ! Tu es validé ! Tu peux donc, d'ores et déjà aller farfouiller dans les sections RP ou faire une demande ici ! Toutefois nous te conseillons d'aller faire tes mémoires question de t'organiser un peu et être complètement prêt pour RP ! Si tu n'y es pas déjà été, cours t'amuser au Flood ! Des tas de jeux amusants et d'autres sujets de discussions sympathiques t'y attendent. Si tu dois déjà partir pour un temps indéfinis - car oui, c'est possible - poste dans les absences par respect de tes partenaires rp. Reviens-nous vite !

BON JEU !

©Didi Farl - Never Utopia


Prières de ne pas envoyer de MPs aux comptes PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment.

Revenir en haut Aller en bas
 

Il veut seulement qu’ils soient tranquilles, et ils ne le sont que quand ils dorment.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» Que Veut Hamas
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Veut mourir à cause de sa séropositivité [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Personnage :: L'Armistice :: Armistices Validées-