RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 I didn't want to be a hero... || Boy Blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 1:41

Boy ♚ Blue

« All I craved was to be dull and ordinary »

Informations
no icon

    Origine : La Comptine "The Little Boy Blue"

    Cycle d'Âge : Jeune adulte

    État de croissance : Terminée

    Groupe : Intendants

    Métier : Secrétaire du Business Office et trompettiste à ses heures perdues




PersonnalitéCaractéristiques

Boy Blue serait comparable à un rouge-gorge, non pas pour sa couleur, mais pour sa petitesse de caractère et sa capacité à passer inaperçu tout en conservant son élégance, qu'il considère avec modestie. Probablement aussi pour sa douceur naturelle et sa grande patience qu'il puise dans sa mélodie. C'est aussi un garçon doté d'un grand romantisme, prêtant un respect particulier envers la gente féminine, de son naturel penchant vers la chevalerie. Chevaleresque comme courageux, Boy Blue possède, malgré lui et contre son bon vouloir un courage à toute épreuve. Il n'est pas rare pour lui d'affronter l'adversité, même si ça se résume à un échange de coups d'épées, bien qu'il préfère les choix pacifiques. Il n'est d'autant plus pas aimé de la chance; les mésaventures le poursuivent depuis qu'il est au berceau.

Pour noyer sa peine, Boy Blue peut jouer de la trompette à longueur de journée et comme il est d'une nature mélancolique, il lui arrive bien souvent de jouer quelques morceaux tristes, ce qui embête son colocataire et son entourage.

Le jeune secrétaire est un mélomane, un fou de la musique qui ne se lasse pas de jouer de ses instruments, au grand damne de son colocataire, d'ailleurs. Dans les temps actuels, Boy Blue est un mordu de Blues et de musiques romantiques qu'il joue à la trompette. Il ne se sépare jamais de sa trompette et frôle la maladie lorsqu'elle est loin de lui. Il garde aussi précieusement sa corne de brume dans un coffre fermé. Son partenaire de loge pourrait presque croire qu'il prend un malin plaisir à le tourmenter de ses mélodies, tant il en joue.

Boy Blue est un cœur d'artichaut et un homme à tout faire. Dans certaines circonstances, certains pourront penser de lui qu'il est gay, mais sous cette couche moelleuse se cache un homme bien viril - ou essaie-t-il de le faire croire - qui n'est attiré que par les dames, les courbes féminines, les melons ! Même s'il est loin du goujat, il a déjà avoué à ses comparses son fantasme pour l'adjointe du Maire qu'il trouve particulièrement torride.

Bref. C'est un homme.

Boy Blue a aussi ce que l'on pourrait appeler une "grande force intérieure". S'étant promis par le passé de souligner les noms de ses défunts camarades de guerre, Boy Blue traîne depuis ce jour avec lui un fardeau des Royaumes qu'il n'arrivera sans doute jamais à oublier, pas même après avoir engloutie quelques litres d'alcool. Il est également brisé par la disparition du Chaperon Rouge qu'il considérait comme l'amour de sa vie - après une nuit de rêve soit - qu'il croit à ce jour morte, tombée dans la bataille. Il garde cependant espoir qu'il rencontrera un jour la femme de sa vie et pourra à son tour étamper la fin heureuse dans son conte de fées.

• Boy Blue ne sort jamais sans sa trompette, elle est généralement accrochée à sa ceinture ou tenue dans ses mains. Il se trouve que si elle est écorchée ou pliée, c'est mauvais signe pour le petit Boy Blue.

• La couleur préférée de Blue est le bleu, il porte en permanence des vêtements bleus, que ce soit un t-shirt, un pantalon, short, pull, veste, etc. Sur chacun de ses morceaux sont ajoutés des notes de musique ou, des clef de sol et d'autres détails. Les rumeurs disent qu'il a un talent pour la couture, que tous ses vêtements sont modifiés à son image.

• À ses heures perdues, Boy Blue tente en vain d'intégrer les bars Blues, chaque fois rejeté parce qu'il est "trop jeune" et n'a pas suffisamment souffert pour jouer du Blues.

• Boy Blue ne célèbre pas la soirée du souvenir comme tous les autres, ou n'y va que pour s'y rendre utile. Étant arrivé beaucoup plus tard à Fabletown (soit aux ides de mai, donc pendant la saison), sa soirée à lui est auprès d'un comité restreint où ils rappellent les noms de leur compères disparus et tués. La soirée se déroule en mai, la même date durant laquelle ils sont arrivés dans le monde des communs. Il prend d'ailleurs chaque année une journée de retard au travail qu'il rattrape dans la suivante... S'il ne revient pas avec une gueule de bois.

• Lorsqu'il en a l'occasion et qu'il se retrouve seul, il chante de vieilles chansons d'amour ou de films, soit en passant l'aspirateur, sous la douche ou pendant qu'il fait de la pâtisserie... Il n'est d'ailleurs pas surprenant de sa part qu'il en oublie ses tâches et qu'il se serve de son balais pour le micro, ou sa partenaire de danse.

• Il garde en sa possession une cape bleue magique que ne lui obéis qu'à lui seul et qui cache sous ses broderies une puissante et infinie magie.


Magie | Capacités
Boy Blue possède le don d'influencer l'humeur de son entourage par le biais de sa musique.

Il s'avère à être un excellent épéiste et soldat dû à son rude passé, bien qu'il préfère ne pas le mentionner.



Passage RP

Des claquements de talons résonnaient depuis le fond du couloir des Woodlands, à cette heure, très peu de Fables circulaient dans la bâtisse, même le Hall à ce stade était un endroit désert. Les pas se rapprochèrent, émettant un son un peu plus cru et fort chaque fois qu'un mètre avait été franchi. Bientôt. une lumière perça sur la surface sombre du sol du Business Office. Seule une faible lumière éclairait le bureau de Boy Blue qui n'avait pas lâché sa trompette de la soirée.

- Alors ? Tu as décroché un audition dans l'un des bars de New York ?

- Non.

- Oh, parce qu'en principe, lorsque tu te met à jouer du Blues toute la journée, c'est parce qu'on ne t'as pas encore blackboulé...


Le secrétaire avait la bouche scellée à son embout de trompette, jouant le refrain de sa chanson. Sa patronne lui avait jeté un regard faussement moqueur lorsqu'elle continua, les bras chargés de paperasses.

- Tu es prêts pour le couplet habituel ? "Trop jeune trop plouc et trop blanc pour jouer ici, gamin !"

Un esquisse de sourire avait dessiné le coin des lèvres du blond, détachant son instrument de sa bouche pour lever le menton vers son interlocutrice.

- Vous oubliez la partie du "t'es qu'un môme et t'as pas assez vécu ni souffert pour jouer du Blues." ... Mais non, Madame White, je n'ai pas eu d'audition.

Sur cette phrase, Blue parut abattu, plus qu'il ne l'était déjà auparavant. Il déposa sa trompette sur le bureau et se pencha en avant, jetant un regard en coin vers la dame en face.

- Pourquoi es-tu si mélancolique, dans ce cas ?

Un lourd silence flotta un moment dans la pièce, avant qu'il ne se décide à répondre, l'air sombre.

- Ce sont les Ides de mai, madame White.

Un petit "Oh" plaintif avait vagabondé jusqu'aux oreilles de Blue, suivit d'un petit "J'avais oublié" honteux de la part de sa supérieure. Elle n'était pas que jolie, elle savait faire preuve d'une réelle douceur, lorsqu'elle y mettait du sien.

- J'aurais dû vous le dire. ... Pour le boulot, je ferai tout demain, je travaillerai plus fort, promis !

Snow White avait étiré un petit sourire, nullement agacée de son retard au travail, bien qu'elle essayait de le faire paraître ainsi.

- Bien sûr, comme les années précédentes où tu es resté chez toi pour cause de gueule de bois.

- Ce n'est pas de ma faute Miss White, chaque fois j'essaie de ne pas toucher à l'alcool, mais il devient trop dur de supporter la soirée. Il faut y assister pour comprendre.

- Oh, oui, c'est vrai, c'est une soirée top secret !

- Je n’appellerais pas ça de secret, mais.... Comment dire... Nous devons le faire chaque année, ce n'est pas une célébration, mais un devoir. Convier un invité reviendrait à lui faire porter le fardeau.

- C'est un peu comme ne pas vouloir diluer le vin dans le verre d'eau, n'est-ce-pas ?


- hmn, oui, quelque chose comme ça.

Il frotta sa nuque de sa main dans un geste maladroit et pensif, belle métaphore de la part de sa patronne ! Il ne la croyait pas capable d'être aussi profonde, à vrai dire.

- Je ne suis pas doué pour les explications, mais si vous êtes intéressée, je peux vous conter mon histoire.

- Je suis toute ouïe garçon. Et puis à cette heure, je ne vois pas ce qui serait gaspillé en terme de boulot.

***

"Bon c'était en quoi... 1900 ? Vous étiez dans le monde des communs depuis déjà plusieurs siècles et Fabletown était déjà bien établie.

Les armées de Napoléon envahissaient les terres de l'Europe à l'époque. C'était une étrange coïncidence, comme une espèce de liaison magique puisque la situation reflétait bien celle des Royaumes...

L'adversaire avait tout conduis, aucun Royaume ne pouvait résister. Aucune armée n'était plus puissante que lui et tous les portails magiques vers le nouveau monde avaient été localisés, bloqués et détruits.


À l'exception d'un seul.


Dans un lointain donjon, aux confins des mondes connus, à l'est du soleil et à l'ouest de la lune existait encore un dernier passage vers la liberté. Il était encore protégé par les remparts délabrés de la forteresse et d'une poignée de défenseurs libres.

L'adversaire était arrivé jusqu'à nous, probablement parce que nous étions les seuls à ne pas déjà être détruits. Bien sûr, ils avaient eut tôt fait de nous couper nos ravitaillements et d'éventuelles possibilités de renforts.

La semaine précédente, le nombre de survivants s'était considérablement tari. À peine un sur cinq survivants arrivait vivant jusqu'à nous... Et aucun les deux derniers jours.

Jusqu'à son arrivée.

Seule, elle était comme tombée du ciel. Elle est la dernière à être parvenue jusqu'à nous, vivante, du moins.

À ce moment, ça faisait alors quinze ans que je combattais l'adversaire. Je servais dans les rangs du colonel Peau d'Ours, j'ai assisté et participé à toutes les célèbres batailles qu'il a livrées.

Boxen, Ruby Lake, Oakcourt et l'effroyable débâcle à Hollyfield où ils ont massacrés plus d'un millier des nôtres, au point où nous sommes repartis avec moins d'un tiers de nos effectifs arrivés le matin même. Cette déroute a marqué le début d'une année ou presque de retraite. une manœuvre habile du colonel pour sauver ce qui restait de ses troupes. Nous nous sommes repliés au-delà des maisons des quatre-vents, sans plus d'espoir de pouvoir vaincre l'envahisseur.

Puis nous finassâmes par trouver le fameux donjon où nous nous réfugiâmes le temps de livrer notre dernier combat dans les Royaumes et ainsi permettre à le plus de Fables possible le voyage vers le Nouveau-Monde... Celui des communs.

Beaucoup se sont ralliés à notre cause, des personnages que je n'avais connu que par les légendes. Beaucoup d'entre eux ne souhaitaient que s'enfuir, mais certains braves étaient aussi résolus que nous concernant la protection de ce donjon. Nous attendions à ce moment là le bateau qui nous conduirais au passage.


Cette soirée là, l'on me confia à la surveillance du cavalier. Ou de la cavalière plutôt. Celle qui était tombée à notre porte plus tôt dans la journée. C'est Swineheart qui s'occupa d'elle. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle avait l'air d'un ange. Je vous assure, elle était éblouissante !


Je crois avoir passé la soirée à la regarder dormir, j'ignore même ce qui s'est passé ailleurs, dans le Donjon.


Mais le lendemain fut moins agréable.

Ce matin là, les troupes de l'adversaire grouillaient de partout, couvrant à des kilomètres le désert qui nous entourait. Ils ont commencés à nous encercler pendant toute la journée. Dans la soirée, elles occupaient de long en large notre coin du monde. Nous ne pouvions rien faire si ce n'était que d'observer. J'ai sonné l'alarme, même si à mon avis ce fut inutile, puisque tout le monde était déjà au courant.

Ils n'ont pas perdit de temps à nous bombarder d'attaques, ils ont agit imprudemment, à vrai dire, ils ont gaspillés des vies pour gagner quelques centimètres de périmètre...

Pour chaque gobelins qui réussissait à rejoindre le rempart, nous en avions déjà tué une dizaine. J'ignore combien de temps ça a duré, probablement une dizaine de minutes, tout au plus. Lorsqu'ils ont décidés de fuir, nous n'avions que quelques blessés et un mort. Vous n'imaginez même à quel point cette victoire comptait pour nous. Pour eux, c'était probablement rien, une toute petite perte pour le grand max.

Toutefois, lorsque j'ai vu le drapeau blanc et le chef des troupes, j'avoue avoir été décontenancé, tout comme mon colonel. Nous ne savions pas si le fait de les rejoindre avait été un piège, mais lorsque j'ai quitté la douce sécurité des barrières et des murs de briques, j'avoue l'avoir un brin regretté. Néanmoins, je ne sentais pas mes jambes flancher, je ne tremblais pas et mon pas était assuré. Bien qu'au fond, je n'étais pas rassuré du tout, j'ai même cru que nous allions mourir...

Un bref échange entre le chef de troupes et notre colonel nous suffit pour savoir que le temps jouait sur notre survie.

L'adversaire nous ne donnait que quelques heures, tout au plus. Le bateau qui était arrivé plus tôt ne pouvait nous contenir tous... Il s'avérait d'ailleurs à être le dernier. De plus, il fallait que quelqu'un soit là pour contenir l'adversaire, le temps que le bateau se soit éloigné. La priorité était les femmes et les enfants, puis les fables non-humains tel que les brebis, moutons, cochons... Seuls quelques valeureux guerriers levèrent la main pour crier qu'ils restaient pour combattre l'ennemi.

Lorsque le colonel eut finit, je suis monté avec le Chaperon Rouge dans la haute tour du Donjon. Je m'étais déjà très attaché à elle et... Oui, je me donnais des prétextes pour lui tenir la main, bien que je n'ai jamais osé lui avouer. Nous avons discutés pendant un temps, jusqu'à ce qu'un frère corbeau ne nous interrompt. Lorsqu'il fut parti, nous nous installèrent sur un banc d'une enceinte sur-élevée et elle m'a raconté son histoire. Elle m'a parlé du grand méchant loup et des pierres dans le ventre, puis elle m'a demandé si je venais avec elle, sur le bateau. Bien sûr, je ne pouvais accepter sa requête, bien qu'en mon fort intérieur, je le désirais ardemment. C'était tout bonnement impossible et, j'avais une vie à sacrifier, pour les Fables...


Pour elle.


Suite à cela. Nous nous sommes embrassés et elle m'a conduit à sa chambre, je ne vais pas détailler ce qui s'est ensuite passé, une agréable, très agréable nuit, ceci-dit.

Mais je n'avais pas prévu dormir autant, je n'avais pas prévu dormir, en faite.

Nous nous sommes dépêchés de descendre jusqu'aux quais où ils grimpaient et embarquaient leur valises. J'y ai laissé Red, elle m'a supplié de venir avec elle et a même menacé de rester si je n'y allais pas. Je lui ai demandé de partir, pour qu'à mon dernier souffle je sache que je ne suis pas mort en vain, que je l'aurai fait pour elle pour qu'à son tour, elle vive pour nous. Ensuite...

Nous nous sommes embrassés pour la dernière fois.

J'ai tourné les talons et je suis parti sans me retourner.

Sur les remparts, j'ai rejoint nos troupes et bien sûr, j'avais été en retard. J'ai d'ailleurs compris à ce moment qu'on m'avait choisi pour porter la cape et prévenir le navire lorsque nos forces seront tombés.

Voilà ce qui s'est passé. Alors que les autres tombaient au combat, j'étais en sécurité...


Et j'observais.


Je me souviens, ils ont d'abord tués le Roi Pellimore. Puis Tam Lin a été le prochain, il était considéré comme une crapule, mais lorsqu'il fut choisi pour grimper dans le bateau, il lui donna sa place à son page, au lieu de quoi au fond, il n'était pas aussi barbare que ce que l'on disait de lui.


En fait, je n'ai pas vu le bateau lever l'ancre, j'étais décidément trop occupé à regarder mes amis mourir.


La moitié de nos hommes sont tombés en défendant l'enceinte extérieure, le reste sont morts lorsque l'adversaire traversa les remparts et franchi l'enceinte intérieure. À ce moment là l'adversaire avait nettement prit le dessus, nous tombions comme des mouches, mais ils sont tombés en héros. Ce qui s'est passé ensuite relève presque du miracle, Le chevalier de la croix rouge s'est vaillamment battu contre l'adversaire, gobelins, trolls, pas même les géants aussi nombreux étaient-ils n'arrivaient à le tuer. Il résista plus d'une heure contre les armées de l'adversaire.


Jusqu'à ce qu'ils relâchent le dragon. La croix rouge avait déjà vaincu un dragon.


Mais pas cette fois.


Quant au Colonel, il s'est battu pendant un temps. J'aimerais aussi pouvoir dire qu'il l'a fait jusqu'à son dernier souffle, mais les gobelins l'ont éventrés et l'ont laissé pourrir et agoniser au sol, quand bien même il leur suppliaient de lui venir en aide...Ou du moins d'abréger ses souffrances. Ils se moquaient de lui et il mourut au bout de quelques minutes, qui parurent une éternité.

Puis les soldats se souvenus qu'ils leur restait le donjon à prendre. Il était fin temps que je parte. J'ai donc fait vœu de rejoindre le navire. Je me suis retrouvé sur l'épave, je suis d'abord resté sonné pendant un moment, puis je me suis mis à chercher Red, mais je ne l'ai pas trouvée.

Puis deux autres dragons, juste lorsque je me suis permis d'espérer que nous allions survivent, nous poursuivaient. J'ai d'abord cru que c'était la fin pour nous, que ce serait notre tour de périr, mais les frères corbeaux sont arrivés par derrière et ont courageusement vaincu les dragons et... Tomber à leur tour. Je me suis donc contenter de les regarder donner leur vie pour nous. Au final, seulement trois des frères corbeaux ont survécus. Le reste du chemin s'est fait sans mal.

Nous avons débarqués à Fabletown et vous connaissez la suite.


Fin de l'histoire."


***

- Attend Boy Blue, tu n'as pas fini, qu'est-il advenu du petit chaperon rouge ?

Le jeune homme s'était passé une main sur le visage, suffisamment meurtri pour quelques semaines avec ce qu'il venait de raconter. Dans un soupire, il étira un triste sourire, comme s'il s'agissait d'une mauvaise, très mauvaise blague.

- C'est ça, le ridicule de l'histoire. Une parodie grotesque d'un conte insipide d'O Henry.

"Elle n'a jamais rejoint le Bateau, je l'ai appris de l'homme à qui elle a légué sa place pour rester avec moi. Ignorant que le colonel avait prit des dispositions pour me sauver. Elle est donc restée et... Elle est morte."

- Quelle ironie, n'est-ce-pas ?

Snow White prit un petit air triste, elle avait posé sa main sur sa bouche comme si elle avait été choquée. Boy Blue fronça tristement les sourcils en battant l'air de la main, l'air dévasté, au fond.

- Je suis désolée de te rappeler ces horribles choses.

- Ce n'est pas grave madame White. J'avais à me remémorer de ces souvenirs, à les regarder en face, d'ailleurs...

Il s'était levé, ramassant quelques papiers au passage et sa trompette, un maigre et pourtant présent sourire aux lèvres, même après lui avoir raconté une sainte horreur d'histoire.

- C'est la tradition. À ce propos, il faut que j'y aille.


Sur ces dires, Boy Blue fit demi-tour et quitta le business office pour rejoindre une petite salle restreinte où quelques citoyens l'attendaient déjà. Levant le verre pour tous ses camarades tombés dans le champ de bataille.



Fin
Basé sur le tome 4 de Fables, le dernier Bastion.



IRL
no icon
    Pseudo : Manou

    Âge : 20 piges

    Comment as-tu découvert le forum ? : Google est mon ami !

    Avatar : Boy Blue from Fables

    Dis-moi, tu as lu les règles ? : Ah ! ... Elles... Elles devraient être sous cette pile de paperasses... Ou... Ou sous celle-là. Ne le dites pas à Madame White, elle va m'égorger !

    Autre chose ? : /

code © TahlyRosebud


Dernière édition par Boy Blue le Jeu 4 Déc - 10:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 2:37

BLUE. COMPADRE.

'Tain t'étais où ? Encore à piquer un roupillon dans un coin ? Le comic store n'attend pas, vieux. Ya le dernier numéro de "Stalk Thing" qui est sorti. *le tire par la manche*

(BON COURAGE POUR TA FICHE. 8D ET BIENVENUUUUE !   Cuddle )
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 11:43

Ah bin en voilà un qui était attendu ! x)
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Snow White

Snow White
Messages : 392

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 19:41

BLUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ! ♥

BIENVENUE. BIENVENUE ET BIENVENUE. ♥ ♥ ♥

Nousnet'attendionspas.
En tous cas bon courage pour ta fiche et j'ai vraiiiment hâte de voir la suite ! *-* Bon début sinon !

PUISSES-TU T'AMUSER PARMI-NOUS !

Et lâche le Pinocchio, il vient d'arriver ce pauvre petit ! è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 20:11

C'te bande de sauvages x)

Bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche Blue.

(Et ne t'inquiète pas, ils mordent pas...Pas tout de suite.)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Mer 3 Déc - 22:23

Oh.
Oh!
OOOOOOOOOOOOOH !!

BLUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU
UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU
UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ♥♥♥♥
*se roule par terre*

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE \*A*/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Jeu 4 Déc - 10:54

Hi Merci pour tous vos commentaires, je viens ici pour dire que ma fiche a été complétée ! J'ai encore la relecture sur certains paragraphes, mais je suis crevé, à l'heure qu'il est ! Je me permet de faire ça à mon lendemain. Sad
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Jeu 4 Déc - 18:30

Bienvenue Blue <3 !
Superbe fiche et à bientôt certainement ^^! Happy Together
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Jeu 4 Déc - 21:35

Trop cool un boy bluuuue Yiss !
Comme tu l'auras compris : IMMENSE BIENVENUE A TOI petit truc bleu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

King Cole

King Cole
Messages : 168

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue Ven 5 Déc - 0:09






Tu es validé !

Félicitations et bienvenue parmi nous ♥



Bienvenu parmi nous, cher secrétaire ! Une chance que tu arrives, Miss White commençait à crouler sous tout ces papiers...
Et ce passage sur la piste... Ce tome m'avait brisé le cœur.
Bref, beau respect du personnage, je n'ai rien à y redire, c'est une belle interprétation ! J'espère que tu te plairas parmi nous ! (Attention cela dit, un certain "Pinocchio" te cherche... )

-----

Félicitations ! Tu es validé ! Tu peux donc, d'ores et déjà aller farfouiller dans les sections RP ou faire une demande ici ! Toutefois nous te conseillons d'aller faire tes mémoires question de t'organiser un peu et être complètement prêt pour RP ! Si tu n'y es pas déjà été, cours t'amuser au Flood ! Des tas de jeux amusants et d'autres sujets de discussions sympathiques t'y attendent. Si tu dois déjà partir pour un temps indéfinis - car oui, c'est possible - poste dans les absences par respect de tes partenaires rp. Reviens-nous vite !

BON JEU !

©Didi Farl - Never Utopia


Prières de ne pas envoyer de MPs aux comptes PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I didn't want to be a hero... || Boy Blue

Revenir en haut Aller en bas
 

I didn't want to be a hero... || Boy Blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» - [ Be my Hero ] - - PV -
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» BLAKE & FAME ▷ Do you wanna be my hero ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Vieilles Armistices-