RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch ! Ven 31 Oct - 18:32

Oberon ♚ Faery

« And the imperial votaress passed on,
In maiden meditation, fancy-free.
Yet marked I where the bolt of Cupid fell:
It fell upon a little western flower,
Before milk-white, now purple with love's wound,
And maidens call it Love-in-idleness. »

Informations
no icon

    Origine : Le Songe d'une Nuit d'été. Folklore français et anglais.

    Cycle d'Âge : Adulte.

    État de croissance : Terminé.

    Groupe : Noble.

    Métier : Fleuriste à « Avalon’s Design Florist ».

    Race : Fée.



PersonnalitéCaractéristiques

Si vous demandez à un membre du Petit Peuple de vous décrire son monarque, mieux vaut réserver votre après midi. Car les fées, lutins et autres farfadets adorent leur roi et n’hésitent pas à enjoliver son portrait autant qu’ils le peuvent. Il faut dire que le monarque des fées a toujours été Oberon. Même lui est si vieux qu’il est incapable de se souvenir du jour de son couronnement. C’est comme si il avait toujours été là, et il serait incapable de vous dire comment et quand il est né. Des légendes racontent qu’il est né de divinités florales ou qu’il a poussé sur un vieil arbre qui est devenu par la suite son trône. En tout cas, tout vient de lui. C’est grâce à cette mémoire plutôt limitée qu’Oberon a réussi à garder un esprit aussi affûté et jeune malgré le temps.

Les fées vous diront donc qu’Oberon est un très grand elfe, au port altier et à la prestance sans égal, d’une intelligence et d’une noblesse de cœur parfaitement pure et d’une beauté irréelle. Mais ne vous laissez pas berner par leur jugement subjectif. Car Oberon est loin d’être parfait.  Certes, c'est un homme de stature noble mais il a souvent tendance à prendre les gens de haut, même les siens. Ce n’est pas par méchanceté, mais plus par habitude qu’il agit ainsi. Il peut se montrer par le même effet très orgueilleux et fier, et il souffre beaucoup d’être réduit à travailler pour survivre.

Oberon, comme beaucoup de fées, a tendance à avoir des émotions très vives. Si il est en colère, il sera agressif et vindicatif ; si il est triste, ce sera la fin du monde pour lui mais si il est heureux, il sera le plus adorable des hommes. Avec lui, c’est toujours tout ou rien, il n’y a jamais d’entre-deux. Tout comme un enfant, il peut avoir un comportement infantile et immature, joueur et espiègle. Il faut dire aussi qu'il s’ennuie très vite et très facilement. Tourner en rond est un cauchemar pour lui qui a l'habitude d'être toujours à l’affût de tout. Mais il peut aussi se montrer sage et droit, et est toujours de bon conseil dans ces cas là. On pourrait le qualifier de lunatique même, car il peut changer du tout au tout. En tous les cas, c'est un bon sociopathe.

Doté d’une intelligence intuitive, il tire beaucoup de satisfaction à la culture et est un éternel étudiant. Sa curiosité maladive et son goût pour les énigmes irrésolues peut souvent l’amener à des situations incongrues ou même à le mettre en danger, et il est très friand de rumeurs. Il veut toujours savoir tout sur tout, et n’hésite pas à donner son avis quand il est demandé… ou même pas d’ailleurs. Sans gêne, il se mêle très facilement de ce qui ne le regarde aucunement. Parfois manipulateur, il sait user de son charme afin de rallier les gens à sa cause, surtout grâce à son don d'acteur.

Le roi reste cependant un être profondément honorable et honnête. Une parole est une parole pour lui. Il tient ses promesses quoi qu’il en coûte même si c’est à son désavantage, surtout si cela concerne quelqu’un en qui il a confiance. Car oui, une fois que vous êtes dans les petits papiers d’Oberon, vous êtes sûr d’y rester pendant un moment. Il peut cependant se montrer très direct, et son franc parler peut en dérouter plus d’un.

La fuite du monde des fables afin de rejoindre le monde commun l’a beaucoup atteint. La défaite cuisante qu’il a subit de l’Adversaire et le fait d’avoir abandonné une partie de ses semblables là bas lui a causé une grande tristesse qui l’a plongé dans une très longue dépression. Mélancolique, il a beaucoup de mal à s’habituer à son nouvel environnement, si dénué de nature qu’il est. Il ne trouve du réconfort qu’en s’occupant de ses plantes qu’il affectionne particulièrement et en aidant sa femme Titania à aider le plus de fées possible à survivre dans ce monde hostile. Cette dernière est d’ailleurs d’un grand réconfort et il l’aime d’une façon incommensurable. Il lui est très difficile de devoir se séparer de la femme qu’il aime passionnément, surtout quand ils ont eu l’habitude de tout faire ensemble. Aussi a-t-il développé un comportement particulièrement jaloux envers tous ceux qui s’approchent de sa moitié. Sa détresse mentale l'a très vite poussé à se réfugier dans l'alcool.

.

• A cause de son affinité avec la nature, il lui arrive souvent de faire pousser des fleurs et des plantes partout où il passe. Quand il dort, il retrouve souvent des fleurs dans ses cheveux le lendemain.

• Malgré que les fées aient une apparence relativement humaine, Oberon est obligé de prendre du Glamour pour dissimuler ses imposantes ailes d'insecte aux couleurs chatoyantes ainsi que ses oreilles pointues. De plus, les fées ont une silhouette très élancée et de très grands yeux en amandes, dans un style très insectoïde, qui pourraient effrayer les humains.

• La beauté féerique d'Oberon est surtout du à un charme particulier que se partagent les fées. Cela peut paraître être un avantage, mais vous ne direz plus la même chose quand des femmes, ou des hommes, vous suivront jusque chez vous en bavant des litres... ou tenteront d'arracher vos vêtements et vos cheveux, cela dépend de l'ampleur des symptomes.

• Allergique à la pollution, l'ancien roi des fées a beaucoup de mal à rester en bonne santé actuellement. Aussi voit-il régulièrement un médecin, et reste-t-il souvent chez lui ou dans son magasin, là où l'air est purifié par les plantes qui ont envahi les lieux.

• Il a beaucoup de mal avec les Communs et préfère rester le plus possible loin d'eux, non seulement par haine envers leur comportement irrespectueux envers la nature mais aussi parce qu'il les considère comme des sauvages. Le plus stupide des trolls est pour lui dix fois plus charmant qu'un Commun. Les humains dans leur ensemble, c'est à dire même les fables, peuvent avoir un comportement qu'il qualifierait d'étrange. En effet, les fées n'ayant pas la même façon d'appréhender les émotions, il trouve souvent leurs états d'âmes étranges et incohérents par rapport aux siens.

• Oberon est stérile et ce depuis toujours. Un mystère qui n’a jamais été élucidé jusqu’ici. A cause de cette défaillance, il a souvent tendance à vouloir kidnapper les enfants premiers nés qu’il croise pour en faire ses rejetons. Evidemment, comme c’est plutôt mal vu, il les rend souvent à leurs parents au bout de quelques jours ou quelques semaines. Ce n’est donc pas à des fins malsaines qu’il agit ainsi, mais plus par manque affectif et spontanéité étrange.

• Si vous renversez un sac de grain devant lui (ou tout petit objet multiple comme des clous ou des pièces), il ne pourra s’empêcher de tous les compter, un sort qu’il partage avec beaucoup d’autres fées. Il est pas le même coup, très maniaque.

• Il a une certaine attirance pour les objets et les vêtements anciens, préférant la mode vestimentaire de l’ère victorienne plutôt que celle actuelle. Pour lui, c’est beaucoup plus élégant et noble.

• Oberon est un mondain et un épicurien avant tout. Il aime les petits plaisirs de l'existence et souffre énormément de sa richesse perdue. Car évidemment, quand vous êtes le roi de la nature, vous n'avez pas vraiment de trésors et de joyaux autre que des plantes en pot à emporter avec vous dans le monde commun. Cependant, étant un horticulteur hors pair, il a réussi à créer des nouvelles sortes de fleurs qui lui ont valu une certaine richesse, la plus connue étant la rose "Avalon", d'une couleur bleue aux reflets légèrement prune.


Magie | Capacités

• Main Verte : Il peut faire pousser des plantes et autres végétaux grâce à sa volonté, les ramener à la vie si ces végétaux sont fanés mais également accroître leurs croissances jusqu'à des hauteurs inimaginables. Mais ce pouvoir a tendance souvent à n'en faire qu'à sa guise et il arrive souvent à Oberon de laisser des "traces" de son passage.

• Enfant de la Forêt : Sa nature féerique lui permet de se régénérer grâce à la photosynthèse. Ainsi, il ne peut pas vraiment mourir, car même les membres qu'il perd finiront par repousser après quelques années, tout comme un arbre. Cependant, il se trouve très affaibli en l'absence de soleil ou de froid et est mortel si vous le frappez de nuit ou si vous le laissez dans un environnement trop froid pendant un laps de temps long.

• Déduction analytique : Oberon est un homme particulièrement intelligent et a l'esprit vif. Il est capable de déduire beaucoup de choses rien qu'en observant et en déduisant de ses observations. Ses capacités analytiques sont remarquable ce qui en fait un enquêteur et profiler hors pair. Ainsi, on requiert souvent son aide pour résoudre des énigmes et autres affaires insolubles.


Passage RP

Loin vers l'horizon, le soleil se couchait et le ciel semblait se teindre de pourpre. Le visage éreinté, couvert de poussière et de sang, du monarque des fées se redressa dans la lumière. Ses cheveux blonds lâchés étincelèrent sous les rayons bienfaiteurs alors que ses blessures se refermaient petit à petit sous l'effet de cet elixir de vie. Juste à temps pour voir une énorme épée s'abattre sur lui. Il esquiva le coup avec adresse, alors que le soldat lourdement armé qui lui faisait face reprenait son assaut en hurlant comme un sauvage. Oberon lança sa main devant lui et une gerbe de ronce et de roses sortirent de terre pour créer une barrière protectrice devant lui. Le roi aurait pu se défendre à l'épée mais il n'avait jamais été doué en force brute et son bras gauche était blessé, maintenu contre lui afin de limiter la douleur. Et le soleil qui commençait à chuter derrière les montagnes n'annonçait pas de plus joyeux augures pour la suite. Bon sang, il avait pourtant tout prévu ! Où étaient les renforts quand on avait besoin d'eux ?
Le chevalier fou de rage donnait de grands coups d'épée dans le buisson afin d'atteindre sa cible et bientôt, cette protection fut mise en pièce. Le roi des fées recula, essayant de fuir le plus loin possible mais avait bien du mal. Haletant, il ne cessait de trébucher sur des cadavres. Humains, bêtes, fées et farfadets, tous jonchaient le sol et peu continuaient de se battre face à la force implacable des armées de l'Adversaire. Oberon s'envola vers les cieux afin d'être à l'abris de son ennemi. C'était un véritable massacre et les forces d'Obéron et Titania n'étaient pas suffisantes. Les pixies et autres fées minuscules faisaient de leur mieux pour dérouter l'ennemie, les fées de taille plus haute se battaient avec acharnement et agilité et les bêtes féeriques portaient assistance à ceux qu'ils pouvaient. Malgré tout, ils avaient échoué. Obéron tendit sa main valide vers le soleil couchant, désespéré, mais les rayons disparurent derrière la cime des arbres au loin et la plaine où ils combattaient fut plongée dans la pénombre. A présent, ses blessures ne se guériraient plus et il risquait la mort. Où était donc Titania ?
Le roi poussa un hurlement de douleur en sentant le fer glacial de plusieurs flèches transpercer ses ailes diaphanes aux teintes dorés, bleus et rouges et aux ornements sombres. Il tenta de rester en l'air mais ses ailes déchirées ne le portait plus, et même sa magie ne pouvait le maintenir en vol. Il s'écrasa lourdement au sol, brisant quelques morceaux de son armure en écorce de fer, aux teintes vertes. Les tireurs se précipitèrent vers lui alors qu'Oberon poussait un grognement de douleur et de désespoir. Tout était perdu. Il fallait sonner la retraite si il voulait sauver quelques membres de son peuple. Hors de question qu'ils soient tous massacrés par sa faute. Utilisant sa main valide posée sur le sol, le monarque féerique fit jaillir une fleur du sol qui envoya des pollens lumineux rouge vers le ciel. En voyant ce signal, les fées s'arrêtèrent un instant, semblant hésiter entre la fuite et la sauvegarde de leur roi bien aimée. Mais Oberon ne sut pas ce qu'il en fut, car, alors qu'il se redressait, un coup dans la nuque l'assomma net et il sombra dans l'inconscience.

Le réveil ne fut pas des plus agréables. Oberon mit un temps avant de reprendre conscience de son environnement, le goût du sang dans sa bouche l’écœurant et son bras et ses ailes blessées causant une douleur lancinante qui parcourait son corps. D'autant qu'on le traînait comme un vulgaire sac de graines, porté par les bras par ses ennemis. En le voyant réagir ces derniers le poussèrent en avant et le roi des fées faillit s'effondrer de nouveau. Groggy, il remarqua cependant que ses poignets étaient enserrés dans des fers rattachés à une longue chaîne que tenait un imposant ogre juste devant lui. Le roi déglutit, n'en menant pas large mais demanda tout de même des comptes aux hommes de main qui refusèrent de lui répondre. Ils marchèrent ainsi dans le silence pendant une bonne heure dans la vallée rocailleuse avant d'atteindre une forêt profonde. Mais le soleil était toujours couché et le roi était beaucoup trop affaibli. De plus, il lui semblait que ses menottes avaient été enchantées afin de l'empêcher de se défendre avec son affinité végétale. Il fronça les sourcils et chercha du regard un secours quelconque. Mais il semblait que toutes les fées avaient disparus de la région, et sa femme était introuvable. Oberon espérait sincèrement que Titania avait fuit avec les autres. Il avait entendu dire que beaucoup d'habitants du monde des fables avaient fuit via un portail pour rejoindre un autre monde plus clément. Mais ce n'étaient que des rumeurs en ces temps troublés.
Les oreilles pointues d'Obéron semblèrent se redresser soudainement et ses ailes frémirent. Il avait clairement entendu quelque chose, une voix imperceptible pour les humains mais clairement audible pour les êtres magiques comme lui. Un large sourire étira ses lèvres alors qu'il remarquait des détails dans le décor qui les entourait qu'il analysa très vite comme étant des signes de ce qui allait se passer. Il s'arrêta et donna un grand coup sur la chaîne ce qui fit se retourner l'ogre avec un grognement.

- Excusez moi, mes très chers geôliers, mais un homme de ma stature se doit de vous faire humblement remarquer votre trépas imminent. Par pur respect, s'entend. susurra-t-il de sa voix doucereuse.
L'ogre voulu s'approcher de lui afin de lui asséner une correction mais des craquements dans les branches l'interrompit. Depuis les arbres, des milliers de pixies lumineuses s'abattirent sur la troupe, en esquivant soigneusement leur monarque, déroutant les soldats qui se mirent à frapper dans le vide. L'une d'elle s'activait à défaire la chaîne d'Oberon quand un bruit de galop se rapprocha du lieu de l’embuscade. Titania déboula des sous bois, chevauchant une magnifique licorne aussi sombre que la nuit et aux crins d'un bleu lumineux. Poussant un cri de guerrière qu'elle seule était capable de pousser, elle sauta de sa monture en vol et s’élança vers l'ogre. Elle planta son épée en plein milieu de son front, la faisant tourner dans la plaie avec un acharnement certain. Le cadavre imposant s'effondra au sol, et la fée sauta agilement jusqu'à son mari, coupant la chaîne qui le liait d'un coup d'épée net.

- Merci, ma rose guerrière. Je savais que tu viendrais. dit il en souriant. Sa femme lui répondit par un sourire avant de se ruer sur les autres gardes, Oberon usant de son pouvoir pour les enraciner au sol et les immobiliser.

Le roi déchu donna un dernier coup de chiffon sur la surface polie de son armure, observant son reflet dans cette dernière avec mélancolie. Combien de temps avaient passé depuis cet événement ? 200, 300 ans ? Peut être même plus. Il soupira en se remémorant comment sa femme l'avait sauvé des griffes de l'Adversaire. Après avoir soigné ses blessures comme elle l'avait pu, ils avaient fuit avec d'autres fées rescapés de la bataille jusqu'à un lac. Grâce à son pouvoir, Titania avait réussi à les faire passer de l'autre côté, dans un monde que l'on nommait le monde commun. Un monde dépourvu de magie, le comble pour le roi et la reine des fées. Ils s'y étaient installés à l'abris, là où d'autres fables y avaient élu domicile dans une grande cité nommée New Amsterdam qui devint par la suite New York. Mais la séparation avec leur monde avait été rude pour tous, et beaucoup de pixies n'avaient pas eu les moyens de se payer du Glamour afin de vivre parmi les communs. Ils avaient donc été emmené dans un lieu que l'on nomme la Ferme, et où ils vivent de façon très précaire. Et que penser des autres fées toujours coincées dans le monde des fables et piégés sous le joug de l'Adversaire.
Oberon serra les poings en se détournant de son armure d'apparat qu'il avait installé sur un mannequin et qui faisait office de décoration dans leur appartement. Comment tant de fables pouvaient ils rester inactif alors que leurs proches sont si mal traités dans leur monde natal ? Pourquoi ne veulent ils pas agir ? Pourquoi restent ils prostrés dans leur terreur ? Le roi avait une connexion avec son peuple, il sentait leur détresse et pourtant ne pouvait rien faire. Cela le rendait fou de douleur. Il n'en pouvait plus.
Il fallait agir.





IRL
no icon
    Pseudo : Domnorian.

    Âge : 22 ans.

    Comment as-tu découvert le forum ? : Via les partenariats.

    Avatar : Lucius Malefoy de "Harry Potter", dessiné par Makani.

    Dis-moi, tu as lu les règles ? : Bien sûr ! *auréole divine*

    Autre chose ? : J'espère que tout ira !

code © TahlyRosebud
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch ! Ven 31 Oct - 18:57

La bienvenue parmi nous, Obéron ! J'aime vraiment beaucoup ta fiche, c'est une belle version d'Obéron que tu nous offre. Malheureusement, n'étant pas chez moi (et donc pas sur ordinateur), je ne peux pas la traiter immédiatement. Tu auras des nouvelles du staff très bientôt, si j'arrive à m'installer à un ordinateur assez longtemps pour se faire, ou si Miss White passe par ici. :) On se dit donc à très vite ! o/

Je te souhaite de bien t'amuser parmi nous en tout les cas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch ! Ven 31 Oct - 19:59

Bienvenue Obéron ! J'adore ton personnage, il est profondément humain, tout en ayant ce petit côté noble qui peut passer pour de l'arrogance. Il faudra que j'aille visiter ta boutique un de ces jours, nous pourrions nous entendre entre nobles déchus. Yeay
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch ! Ven 31 Oct - 21:23

Merci beaucoup à vous deux ! Ca me fait très plaisir ! =D
Et pas de soucis, Bigby, je peux attendre ! Tant que ma fiche convient c'est le principal ! o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

King Cole

King Cole
Messages : 168

MessageSujet: Re: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch ! Ven 31 Oct - 22:10






Tu es validé !

Félicitations et bienvenue parmi nous ♥



Jolie fiche et joli personnage ! J'adore comment sont développés ses sentiments ! L'extrême même de tout ce qu'un humain peut ressentir. Heureux de voir un fleuriste, et aussi talentueux ! Puisses-tu trouver le château idéal dans ce bas monde qu'est celui des communs. 8D Pour ta boutique de fleurs, tu peux envoyer un MP à Miss White si tu souhaites avoir une section spécifique, soit dans Fabletown (ne reste que 2 places) ou dans New York ! Espérant que tu t'amuses par ici ! ♥

-----

Félicitations ! Tu es validé ! Tu peux donc, d'ores et déjà aller farfouiller dans les sections RP ou faire une demande ici ! Toutefois nous te conseillons d'aller faire tes mémoires question de t'organiser un peu et être complètement prêt pour RP ! Si tu n'y es pas déjà été, cours t'amuser au Flood ! Des tas de jeux amusants et d'autres sujets de discussions sympathiques t'y attendent. Si tu dois déjà partir pour un temps indéfinis - car oui, c'est possible - poste dans les absences par respect de tes partenaires rp. Reviens-nous vite !

BON JEU !

©Didi Farl - Never Utopia


Prières de ne pas envoyer de MPs aux comptes PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch !

Revenir en haut Aller en bas
 

Oberon | I'm blonde, I'm skinny, I'm rich and I'm a little bit of a bitch !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oxanna Prescott • tales of a curious blonde woman
» Blonde contre Brune, Serpent contre Lion... [PV Alice/Terminé]
» Skinny love ღ 21/05 - 16h20
» 03. Legally Blonde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Vieilles Armistices-