RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Petite baie, petite baie, ma petite baie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Mer 22 Oct - 0:42

C’était l’hiver. La plus belle saison de l’année. La nuit avait recouvert la ville de New York d’une bonne couche de neige. Le ciel était clair et les trottoirs étaient recouverts de traces de bottes. Sneguroshka était enveloppée dans un épais manteau et portait sur ses cheveux blonds un joli chapeau. Elle trainait sur son épaule une petite paire de patins à glace blancs, noués ensemble par leurs lacets. L’enfant trottinait, excessivement joyeuse. L’hiver la rendait plus joviale, plus gentille, moins peste !

Elle en venait presque à oublier l’alcool !

À grande vitesse, elle s’était rendue dans le bloc appartement où vivait le Loup Gris. C’était avec une relative facilité qu’elle s’était introduite à l’intérieur, n’hésitant pas une seconde à aller sautiller autour de son frère compatriote. Il était encore tôt mais, pour la jeune fille, il ne l’était jamais trop ! Sneguroshka posa sa paire de patins et se départit de ses épais vêtements –cinq minutes de plus et elle allait fondre dedans, s’installant sur le divan en attendant que le garçon se prépare.

« Il y a un petit lac dans la forêt, pas loin de la ville ! Il n’est pas entouré de pins et d’épinettes comme en Union Soviétique mais il est très joli ! »

Et qui disait petit lac et hiver, disait… patinage ! Passe-temps auquel elle s’adonnait sur le vieux continent. Sneguroshka laissa au Loup Gris quelques minutes pour se préparer avant de remettre aussitôt son manteau et ses bottes. Elle pressa ce dernier, excitée par sa sortie prévue sur un coup de tête.

« Vite Mishka ! Les rues ne sont pas encore remplies, nous allons arriver rapidement ! »

Dans ses grands vêtements, elle gigotait. Plus il y avait de neige, plus l’esprit de Sneguroshka rajeunissait. Même qu’une fois sur place, elle ferait un bonhomme de neige ! Et, évidemment, parce que Misha n’était pas suffisamment rapide à son gout, elle sortit précipitamment dehors, s’écrasant confortablement dans un banc de neige.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Lun 27 Oct - 13:10

Misha dormait d'ordinaire très mal. Son esprit aimait le tourmenter avec des cauchemars et de vieux souvenirs de guerre. La plupart du temps, le Loup Gris se réveillait totalement en nage et dans l'impossibilité de se rendormir. Oh il en avait connu de longues nuits d'insomnie ! Cependant, ce matin là, Misha, bien au chaud sous sa couette, dormait paisiblement. Il dormait si bien, qu'il s'était retransformé en loup durant la nuit.

Dans son rêve, il chassait un cerf avec ses frères, une course folle dans les plaines du Royaume de Russie. Peut-être était-ce un souvenir ? Lui et sa meute avaient connu quelques chasses épiques lorsque leur existence était encore tranquille. Bizarrement, son rêve changea du tout au tout et un bonhomme de neige, qui lui semblait très familier sautillait autour de son lit. Son esprit, encore embrouillé par le sommeil, finit finalement par comprendre qu'il s'agissait bien de Sneguroshka qui sautait partout en s'exclamant à propos de quelque chose qu'il eut bien de la peine à saisir.

Petit lac....forêt.....Union Soviétique..., furent les seuls mots qu'il arriva à identifier.

Uh...

Le journaliste se transforma de nouveau en Misha et sortit de son lit, nu comme un ver et se traina jusqu'à sa cuisine. Café. Urgent. Et tandis qu'il se préparait sa dose absolument nécessaire de cafféine, le russe repéra la paire de patin de la demoiselle de neige. Oh. Ooooh c'était pour ça qu'elle était venue le réveiller de si bon matin ! Il jeta un œil par la fenêtre et s'aperçut avec un sourire qu'une épaisse couche de neige avait recouvert New York.

Le Loup Gris partageai évidemment son amour pour la neige avec Sneguroshka. Il avait cette soudaine envie de se rouler dans la poudreuse et visiblement sa compatriote avait eu la même idée car la voilà qui renfilait son manteau et filait dehors en l'exhortant de se dépêcher.

J'arrive, j'arrive !

Misha but d'un trait sa tasse de café et se pressa de s'habiller, déjà beaucoup plus réveillé qu'il y a un instant. Enfilant des vêtements chauds, il sortit d'un carton un peu poussièreux sa vieille paire de patins. Ils n'avaient pas servis depuis longtemps. Vérifiant qu'il n'avait rien oublié, le loup rejoignit enfin Sneguroshka qui s'était jetée dans un gros tas de neige.

Alors, elle est bonne ?, demanda-t-il avec un sourire. Puis fourrant ses mains dans les poches de son manteau, Allez, montre moi ce fameux petit lac !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 1 Nov - 16:11

Un grand loup était entendu dans le lit de Misha. Sneguroshka, le trouvant mignon à souhait lorsqu’il se transformait en animal, vint glisser ses doigts entre les oreilles de la bête. Il était si doux, en plus ! La fillette de neige contenait à peine son énergie, envisageant de sauter sur le journaliste endormi mais contint ses ardeurs. Qui sait si Misha ne se réveillerait pas en sursaut et ne lui mangerait pas la moitié du bras avec sa grande mâchoire canine ?

Elle retourna courir dans le salon de l’appartement. La nudité du loup gris ne la gêna pas, ce fut à peine si elle y prêta attention. Adulte, il s’adonna à la ridicule tradition de prendre un café dès le réveil. Elle se rhabilla donc, pressant Misha alors qu’elle passait la porte et redescendait pour se jeter dans la neige. Elle agita ses bottines, excitée comme une puce et bien enfoncée dans son tas de neige.

« Oui ! » Répondit-elle, bien joyeuse.

Elle se leva, remit les pieds à terre et se secoua pour retirer la poudreuse qui collait sur son manteau. Elle sortit de l’une de ses poches une feuille de papier et la déplia maladroitement à cause de ses moufles. Sur celle-ci se trouvait des instructions pour se rendre jusqu’au point d’eau, à partir de la forêt. Haut, elle la tendit à Misha.

« C’est là ! Il faut se rendre à l’Est de la ville. »

Elle donna les instructions à Misha et tout deux prirent la moto du loup gris pour se rendre en péripétie de la New York. Une fois arrêtés, Sneguroshka bondit sur le sol enneigé et regarda la grande forêt qui s’étendait devant eux. De la nature ! Beaucoup plus agréable que les bruits incessants de la ville. La jeune fille de neige, aux royaumes, avait passé la majorité de son existence seule dans une forêt. Elle aurait du s’en dégouter, ne jamais vouloir y retourner mais, pourtant, elle préférait les bois aux mundanes. Ici, personne ne venait lui demander si elle était perdue et où était sa maman et son papa.

« C’est beau, hein ? Je crois que ce n’est pas bien loin, à une vingtaine de minutes de marche. »

Qu’étaient vingt minutes, quand on avait vécu trois cent ans dans le plus grand pays du monde ? La neige lui montait presque jusqu’aux genoux, ainsi faisait-elle des grands pas pour bien avancer. Elle revint vers le loup gris pour jeter un coup d’œil au plan.

« On y va ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Dim 9 Nov - 17:04

Après être descendu de moto, Misha respira à pleins poumon. L'odeur de l'hiver était de loin sa préférée et le remplissait de nostalgie. Les plaines enneigées de son Royaume lui manquaient tellement. Le loup tendit un moment l'oreille pour profiter du silence relatif de la forêt. A cette époque la plupart des oiseaux étaient en migration et il semblait que toute la nature était plongée dans le coton.

C'est vraiment très beau, devochka. Merci de m'avoir montrer cet endroit, j'y reviendrai souvent. 

Le bois était idéalement situé et ne serait probablement pas trop envahit durant la semaine. Pas évident de trouver un endroit où s'isoler dans une grande ville comme New York et le bruit incessant de la ville devenait parfois pesant pour le Loup qui avait l'habitude des grands espaces.

Hm, je suppose qu'il faut suivre ce chemin..., répondit Misha. Si on pouvait encore appeler ça un chemin. Un épais manteau de poudreuse recouvrait le tracé devenu à peine visible. Suivant une Sneguroshka enthousiaste, Misha la regarda avancer péniblement dans la neige alors qu'ils s'engageaient sur le sentier vers le lac et la prit en pitié. Il souleva la demoiselle sans effort et la posa sur ses épaules.

A ce rythme la neige aura fondu avant qu'on arrive, dit-il en riant. Le Loup la porta avec aisance, la demoiselle ne pesant pas grand chose et traversa à grand enjambée la distance qui les séparait de leur but. L'estimation de Sneguroshka s'avéra exacte et après une vingtaine de minutes, le lac s'offrit à la vue des deux compatriotes.

Ah on se croirait vraiment chez nous !, s'exclama Misha en reposant sa compagne sur la terre ferme. Il n'avait pas fait de patin depuis belle lurette mais cela devait être comme le vélo, non ? Une fois que l'on savait en faire on oubliait jamais. Le journaliste s'assit sur un tronc d'arbre couché près du bord de l'eau, et enfila ses patins.

Si je me casse quelque chose je compte sur toi pour me porter jusqu'à la moto~
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 15 Nov - 18:53

Sneguroshka était fière ! L’endroit plaisait au loup gris. La neige, ici, n’était pas tapée et l’enfant avait du mal à avancer, mais elle persistait ! Faisant de très grands pas, se trainant elle et son grand manteau dans la poudreuse. Puis elle agita grossièrement les bras, pensant qu’elle allait tomber, mais ce n’était que Misha qui la soulevait.

Il était fort ! Lorsqu’elle se rendit compte, qu’en effet, elle ne tombait pas, elle se laissa faire, s’accrochant à la tête du loup gris pour se tenir. L’enfant lâcha un rire et se tint fermement, se balançant de gauche à droite pour éviter les basses branches des arbres qui menaçaient de fouetter son visage blanc. Au bout de plusieurs mètres, elle ne se tenait même plus, laissant ses bras pendre de chaque côté de la tête de Misha. Il ne marchait pas assez brusquement pour la faire tomber, il fallait l’avouer.

Quand ils débouchèrent sur le lac, elle se redressa et se mit à gigoter. Levant un doigt ganté, elle pointa la destination de leur rêve.

« C’est juste là ! Tu as vu comme c’est magnifique ! »

Elle rit et courut vers l’eau gelée à toute vitesse, ses patins dont les lacets étaient attachés tenaient sur ses épaules. Spontanément, elle se laissa tomber dans la neige et jeta plus loin ses bottes. Sa condition lui permettait de faire aller dans les airs ses petites jambes sans attraper froid ! Et heureusement, car elle tarda avant d’enfiler ses patins. Sneguroshka garda néanmoins son manteau ainsi que son chapeau, qui ne la gênait pas. Patiner vêtue pour l’hiver ou uniquement en robe, cela aurait été la même chose !

« Tu ne te casseras rien du tout, Mishka ! C’est juste de l’eau glacée. »

Elle roula sur elle-même pour rejoindre leur patinoire improvisée. En position d’étoile, elle bougea ses bras et se servit de ses dons pour dégager leur aire de jeu. Patiner sur la neige n’était pas l’idéal ! Précautionneusement, elle se mit debout, ses jambes branlaient un peu, peu habituées, depuis le temps, à cette activité.

Quelques secondes et ça lui reviendrait, inutile de paniquer !


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 3 Jan - 17:12

Misha observa Sneguroshka user de ses pouvoirs, un tantinet émerveillé il fallait l'avouer. Il oubliait souvent que la demoiselle de neige était elle aussi capable de magie. Il ne tarda pas à rejoindre sa compatriote sur la glace, lui non plus pas très stable sur ses patins.

Alors qu'il faisait un tour de piste pour retrouver ses marques, la nostalgie le gagna (même si à vrai dire, elle ne le quittait jamais vraiment). Il se rappela notamment des Noël qu'il avait célébré avec Sneguroshka, des après-midis passés à la patinoire qui était installée tous les ans sur la Place Rouge, même encore aujourd'hui.

— Ca me fait vraiment plaisir que tu ais eu cette idée, volchitsa. Patiner m'avait vraiment manqué !, s'exclama-t-il, le cœur léger, effectuant une pirouette pas trop maladroite.

Puis il se souvint de jours plus anciens, avec sa meute. Un souvenir en particulier lui arracha un franc sourire. Il était encore un jeune louveteau alors et il découvrait pour la première fois les joies d'un lac gelé. Ses frères et lui avait passé toute la journée à faire des glissades sur la glace, à plat ventre le plus souvent car c'était bien ardu de tenir sur ses quatre pattes !

Repassant près de Sneguroshka, il l'attrapa par la main et l’entraîna avec lui, accélérant la cadence. Gardant sa main dans la sienne, il lui adressa une révérence théâtrale.

— M'accorderez-vous cette danse, devochka ?

[Disolée c'est tout court mais c'est pour faire bouger un peu le truc *3*]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 24 Jan - 23:00

Tout en glissant sur la glace un peu plus loin, elle se retourna vers le loup gris et écarta fièrement les bras en l’air, mettant l’emphase sur l’instigatrice de cette merveilleuse idée : elle. Sneguroshka trouvait dans le patin une activité relaxante, sereine. Elle pouvait patiner des heures, le froid ne l’atteignait pas. Elle aimait sentir le vent glacé la fouetter lorsqu’elle allait trop vite, mais appréciait moins de se cogner quand elle trébuchait.

En pensant, elle se mit à trainer et à perdre de la vitesse. Elle se laissa amener par Misha et répondit à sa révérence de manière tout aussi théâtrale, s’inclinant bien bas vers la glace.

« Avec plaisir, Doragoi. »

Sneguroshka se redressa et, tenant toujours la main de l’homme et glissa autour de lui. L’enfant leva un bras et fit un tour sur lui-même, lentement et avec grâce. L’enfant ne dansait pas beaucoup. Quand l’occasion se présentait, il y avait souvent un buffet avec des coupes d’alcool pas loin. Le choix était facile pour la fillette incorrigible.

« Je suivrai le mouvement. »

Fermement, elle continua de tenir la main du loup. Elle enfonça sur sa tête son chapeau avant qu’il ne l’entraine dans elle-ne-savait-trop-quoi. Même en étant peu nécessaire, elle ne voulait pas le perdre ! Avant que Misha ne débute quoi que ce soit, elle tira avec agitation sur son bras pour l’interpeler.

« Mais nous n’avons pas de musique ! »

Et comment suivrait-elle, si elle n’avait pas un rythme pour s’aider ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Jeu 5 Mar - 20:13

Pssh, pour une petite fille tu n'as pas beaucoup d'imagination !, se moqua gentiment le loup tout en menant la dite petite fille dans une valse lente et élégante. Pour lui faire plaisir, Misha commença à fredonner un air sur lequel ils pourraient valser. Le russe avait étrangement eu peu d'occasion de danser dans sa vie, pour quelqu'un qui avait vécu aussi longtemps que lui. Déjà parce que ce n'était pas dans l'habitude des loups, et parce qu'à l'époque où on en organisait encore Misha évitait les bals d'une manière générale.

Trop de monde, trop bruyants. Rien d'agréable pour quelqu'un avec des sens aussi développés que les siens. Il avait eu du mal à se remettre de la Soirée du Souvenir et pouvait encore sentir les multitudes de parfums et eaux de Cologne dans ses narines sensibles le lendemain matin. Et puis bon, il n'était pas tellement dans son élément dans une salle de réception. Cela dit, il ne lui était pas désagréable de danser de temps en temps.

Misha fit tournoyer Sneguroshka pour amuser l'enfant de neige et accéléra la cadence de leur valse. Il ne faudrait pas que la demoiselle s’ennuie après tout. Mais avec la vitesse ses cheveux lui chatouillaient le visage et lui masquaient les yeux. Il fronça le nez, agacé. Sa chevelure châtain était devenu beaucoup trop longue et il se maudit de ne pas les avoir attacher avant de venir.

Urgh je vois plus rien, rouspéta-t-il en s'arrêtant brusquement de patiner et rejeta ses cheveux en arrière d'un geste vif de la main. Il tâta ensuite les poches de son jean et de sa veste en quête d'un élastique qu'il aurait pu miraculeusement oublier là. Mais c'était à croire que ces petits machins possédaient une volonté propre et disparaissaient à longueur de temps. Une chose était sûre, en rentrant, ses cheveux auraient le droit à un bon coup de ciseaux.

Au final, ils s'étaient arrêter de danser juste à temps, Misha pouvait entendre plusieurs personnes approcher du lac. Leur petite séance tranquille de patinage touchait à sa fin. Malgré tout, le russe ne voulait pas encore rentrer et il avait même bien envie d'aller gambader un peu plus loin dans le bois.

J'entends des gens venir par ici..., puis, souriant de toutes ses dents, tel un gosse, il ajouta, Hey, ça te dirait une petite virée en forêt à dos de loup ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Mar 31 Mar - 3:20

Sneguroshka tira sa petite langue rose pâle au loup. On ne se moquait pas de l’imagination des jeunes filles ! N’étant pas de racine noble et surtout étant trop petite, l’enfant ne fréquentait pas non plus les bals. Elle aimait les grandes robes, tourner en rond dans des tenues improbables sur un air ennuyeux. Tout comme le loup, elle trouvait ces lieux trop bruyants et peuplés. Les mundanes avaient de drôles d’intérêts, s’attachaient et s’attardaient sur des choses qui passaient dix pieds au dessus de sa tête blonde. Normal, lorsque l’on avait quatre cent ans.

Le loup faisait tournoyer Sneguroshka, au rythme de la musique qu’il fredonnait. La fillette se laissait emporter, échappait parfois un rire. Elle s’amusait, se disait Ô comme il était dommage d’être prisonnière d’un si petit corps. Les doigts agrippés à son partenaire, elle suivait ses mouvements, comme la parfaite cavalière. Puis, sans prévenir, il s’arrêta brusquement. La lame de l’enfant heurta contre la glace et la fit trébucher. Elle se plia en deux, agita les bras avec énergie en dérivant plus loin. Son corps se tortilla avant de retrouver un équilibre stable.

Comme si de rien était, elle revint vers Misha. Ses oreilles de neige n’entendaient pas encore les voix qui s’en venaient au loin. Elle vint passer ses courts bras autour de l’homme, appuyant sa tête sur son épaule. Un sourcil se leva, immédiatement la gentille gamine s’envola et revint les pensées d’une peste qui passait ses journées à voler. Des aventuriers venus explorer les bois New Yorkais, y avait-il moyen de s’amuser ?

Mais inutile d’approfondir cette idée que Misha en proposa une bien meilleure. Largement meilleure, même. Se nez en trompette se leva vers lui et elle sourit, toute excitée. Le bruit de ses patins contre la glace vint accentuer son excitation.

« Oh oui ! Oh oui ! »

Sneguroshka s’enfuit, partit à la recherche de ses bottines avant de revenir. Elle jeta un patin, puis le second et changea de chausses. Elle fit un nœud avec les lacets et jeta le tout sur son épaule. Aussitôt, elle se remit à sautiller autour de Misha.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 25 Avr - 16:22

Le russe se déshabilla rapidement, cachant ses affaires derrière un buisson et se transforma aussitôt, pressé de se dégourdir un peu. Cela faisait déjà trois semaines depuis sa dernière transformation, depuis sa petite discussion avec Bigby en fait, et c'était trois semaines de trop. Fable Town, bien que sympathique, le rendait parfois un peu claustrophobe.

Le loup s'allongea pour faciliter la tâche à Sneguroshka puis s'enfonça dans les bois. Et durant un instant,  Misha retourna quelques siècles en arrière, dans les forêts du Royaume de Russie. Il arrivait même à imaginer ses frères courant à ses côtés, le vent sifflant dans ses oreilles, ses pattes agiles s'enfonçant à peine dans la neige. Puis soudain, il était de nouveau simplement le Loup Gris, fuyant avec Ivan Tsarevitch et la princesse Helena sur son dos, les hommes du Tsar dont il venait de gâcher spectaculairement le mariage. Il y avait bien longtemps que plus personne n'était monté sur son dos et la petite fille des neiges ne pesait quasiment rien.

Il sentait les petits doigts glacés de Sneguroshka agripper la fourrure de son cou. Craignant qu'elle bascule, Misha ralentit un peu sa course. Il ne se rendait pas toujours compte à quelle vitesse il courrait, comme en transe lorsqu'il reprenait sa forme de loup. Parfois il regrettait de ne pas avoir simplement choisit de rester loup, mais il savait que trop bien qu'un loup solitaire avait peu de chance de s'en sortir sans une meute. Etre un omega était la pire chose qui pouvait arriver à un membre de son espèce. Sa situation le répugnait et la présence constante et rassurante d'un alpha lui manquait terriblement. Et même s'il avait eut des siècles pour s'y habituer, le besoin d'avoir une meute coulait dans ses veines.

C'était probablement pour ça qu'il s'était accroché aussi facilement à la petite demoiselle qui chevauchait sur son dos actuellement. Sneguroshka ne se rendait sûrement pas compte que Misha ferait n'importe quoi pour elle, comme il le faisait autrefois pour ses petits frères. Le loup marchait maintenant tranquillement, reprenant son souffle après avoir couru aussi longtemps.

— J'avais vraiment besoin de ça aujourd'hui !, s'exclama-t-il, enthousiaste, sa voix bien différente de celle de sa forme humaine. On devrait faire ça plus souvent, devotcha.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie ! Sam 23 Mai - 17:17

Se donnant un bref élan, faisant un petit bond, la jeune fille grimpa sur le dos du loup gris. Elle agitait ses bottines et s’agrippait solidement à Misha, passant ses petits bras autour de son cou animal. Elle ne tenait pas à lui tirer la fourrure, tout de même ! Il courrait vite, très vite. Sneguroshka ne disait rien, le vent et la neige qui fonçaient sur son visage avait une douce sensation, quelque chose de reposant. Quand il ralentit, elle gigota un peu pour se remettre en une position plus confortable et mieux se tenir. De temps à autre, elle échappait un rire cristallin, cela des enfants innocents –qui ne passaient par leurs journées à boire.

La fourrure de Misha était douce. Lorsqu’il fut à la marche, elle posa sa joue contre celle-ci, la frotta doucement. D’une oreille, alors que ses grands yeux clairs regardaient le paysage, elle écouta les mots du loup gris. Un large sourire apparut sur son visage et, malgré sa position très confortable, elle se redressa d’un coup. Ce n’était pas la première fois qu’elle entendait la voix de Misha sous sa forme de loup, mais le souvenir de celle-ci était lointain. Son ton était tout aussi charmant, d’ailleurs.

« J’adorerais, Misha ! On peut revenir quand tu veux, je suis toujours libre pour toi ! » Dit-elle, enjouée, suivi d’un petit rire.

Enfant de corps mais vieille d’esprit, l’attitude de Sneguroshka oscillait entre la candeur et la malice. L’ambiguïté suivait ses mots, tout comme son affection pour le loup gris. Entre ses petites mains nues, elle attrapa la tête de son ami et posa un baiser sur son front foncé. Elle vint ensuite caresser sa fourrure, replaçant bien droit chaque brin coloré de son pelage.

« Crois-tu qu’il y a d’autres loups dans les environs ? Tu pourrais courir avec eux aussi ! »

Pour l’enfant de neige, la notion de meute était assez floue. Alpha, Omega, elle ne comprenait pas très bien.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Petite baie, petite baie, ma petite baie !

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite baie, petite baie, ma petite baie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Passages du passé-